La iiième république et son armée

1637 mots 7 pages
LA REPUBLIQUE ET SON ARMEE (1870 -1914)

L’armée ainsi que la Nation sortent humiliées par la défaite subie contre la Prusse après la signature du traité de Francfort le 10 mai 1871. Suite à quoi la France tient tout particulièrement à former une armée effective en prévision d’un nouveau conflit.
Dans un même temps, République et institution militaire coordonnent leur évolution respective. Tandis que la première tend à imposer ses idéaux de manière probante, la seconde parvient à s’imposer comme une base fondamentale à la construction démocratique en épousant tout spécialement son fort sentiment national. Ainsi l’armée se démocratise et évince progressivement sa réputation d’une institution archaïque et cléricale, qui ne semblait pas concorder avec les valeurs démocratiques.

Dans quelle mesure l’armée représente-t-elle un réel appui dans l’enracinement et l’évolution de cette République nouvelle ? Si les débuts de la IIIème République ont été marqués par une forte cohésion avec l’institution militaire (I), de nombreuses crises internes au système ont coupé ce lien prometteur jusqu’aux prémices du premier conflit mondial (II). I. La République et son armée : une alliance nécessaire au bon fonctionnement du régime dans ses débuts.

A. Une armée au service du sentiment national à travers son désir de renouer avec la fierté ainsi qu’à travers les réformes qu’elle entreprend

1. L’armée, réceptacle d’une revanche espérée par la République

La notion de revanche prend ici plusieurs sens : tout d’abord celle contre la Prusse, après la défaite de Sedan en 1870. La défaite contre la Prusse a vu le territoire français se réduire après la perte de l’Alsace une partie de la Lorraine. En effet il faut adopter une réorganisation de l’armée afin d’anticiper toute reprise de guerre contre la Prusse. Ainsi d’une armée de 100 000 hommes en 1871 les effectifs atteignent 500 000 lors de la première conscription datée de 1798 instituée par la loi

en relation

  • 1870 – 1940 Iii ème répubique
    639 mots | 3 pages
  • Les Français et la république
    2152 mots | 9 pages
  • Dissertation la iiième république
    1841 mots | 8 pages
  • Lois constitutionnelles
    1369 mots | 6 pages
  • Le président, un mutilé constitutionnel
    1117 mots | 5 pages
  • « Le président de la république est un mutilé constitutionnel » r. poincaré
    1350 mots | 6 pages
  • L'organisation constitutionnelle de la iii ème république est elle équilibrée?
    1923 mots | 8 pages
  • Le Président de la République sous les IIIème et Vème Républiques françaises
    2854 mots | 12 pages
  • Exécutif et législatif sous la 3éme republique.
    2539 mots | 11 pages
  • Droit constitutionnel
    4486 mots | 18 pages