La leçon

Pages: 7 (1651 mots) Publié le: 29 avril 2010
Exposé sur La Leçon d'Eugène Ionesco

Synthèse et analyse

La Leçon est une œuvre d'Eugène Ionesco, grand dramaturge français d'origine roumaine né en 1912. Son théâtre dénonce l'absurdité de la vie et des rapports sociaux grâce à un univers parodique. Il est un des fondateurs du Théâtre de l’Absurde, courant qui a vu le jour après la Seconde guerre mondiale et qui se caractérise par laremise en cause de la dramaturgie traditionnelle, l'émergence du sentiment de l'absurde et le thème de la communication impossible entre les êtres (Rhinocéros, La cantatrice chauve). La Leçon publiée en 1951 appartient à ce courant. Cette pièce nous présente une bachelière énergique venant prendre un cours particulier chez un vieil enseignant timide, en vue du doctorat total. La leçon commence par desnotions élémentaires de calcul, suit un cours magistral de linguistique au cours duquel le professeur, de plus en plus agressif et autoritaire, malgré les avertissements de sa bonne, menace son élève devenue apathique et procède à une séance d'hypnose qui aboutit à l'assassinat de la jeune fille. Le professeur redevient timide, la bonne, sévère, rappelle que c'est la quarantième fois de la journéemais elle a pitié de son employeur et l'aide à emporter cet autre cadavre. C'est alors qu'une nouvelle victime se présente continuant le cycle des meurtres à répétition !
Nous étudierons tout d'abord les caractéristiques essentielles du Théâtre de l’Absurde que l'on retrouve dans cette œuvre puis les deux thèmes majeurs que sont celui du pouvoir de l'éducation, de la connaissance et celui dulangage.

Une forme dépouillée et une certaine liberté prise par rapport aux modèles classiques, une fuite du réalisme et le mélange des tonalités comique et tragique (la leçon d’arithmétique et la mort de l’élève) font de La Leçon une œuvre du Théâtre de l’Absurde. Ionesco sort ici des bases de la dramaturgie traditionnelle, la forme est dépouillée : la pièce se résume à un seul acte sansdécoupage en scènes. L'action, simple, comporte peu de péripéties mais un prologue, un développement progressif au cours duquel le professeur vampirise son élève, celle-ci tombant dans la mollesse et lui au contraire devenant de plus en plus sûr de lui et autoritaire ce qui aboutit au paroxysme : le meurtre sadique, puis à une chute. Mais même cette évolution n'est pas classique, elle est pleine deruptures causées par le comique et surtout par les avertissements répétitifs de la bonne. Le temps n'est pas ici linéaire, Ionesco a introduit de longs silences, une accélération jusqu'au meurtre.
Un autre élément essentiel est la fuite du réalisme. Paradoxalement au début de la pièce, l'auteur fait des descriptions réalistes et ce jusque dans de petits détails que ce soit pour le lieu, le décor decette salle à manger servant de bureau, ou pour les trois personnages décrits minutieusement. Nous apprenons ainsi que le professeur est « un petit vieux à barbiche blanche, qu' il a des lorgnons et une calotte et qu' il porte une longue blouse noire de maître d'école, pantalons noirs, faux col blanc, cravate noire » . Ce souci du vrai dans la physionomie et le caractère des personnages nous plongedans une atmosphère réaliste ressemblant à notre quotidien. Mais ceci va évoluer et les didascalies très nombreuses, les dialogues des personnages et l'action elle-même vont nous faire plonger dans un tout autre univers. En effet il est peu probable dans la vie de tous les jours de rencontrer, un professeur faisant cours sur un tableau invisible, une élève capable d'apprendre les résultats de toutesles multiplications et ne sachant pas comprendre le mécanisme de la soustraction ; mais aussi par la suite, une bonne giflant son employeur, une situation évoluant si vite, un professeur tuant son élève, non ses élèves ! Car « c'est la quarantième fois de la journée » et « c'est tous les jours pareil ! » . Nous sommes ici dans un monde hors du réel, ne répondant pas à la logique du quotidien,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ses leçon
  • Leçon
  • La leçon
  • La lecon
  • Lecon
  • Lecon
  • Lecon
  • la lecon

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !