La lucidité est-elle un obstacle au bonheur

Pages: 5 (1230 mots) Publié le: 15 mars 2011
Justification

Problème

Reformulation

Thèse

Arguments

Transition

Antithèse
Arguments

La lucidité est-elle un obstacle au bonheur ?  
• Introduction
« Je me suis quelquefois proposé un doute : savoir s’il vaut mieux être gai ou content, en imaginant les biens qu’on possède être plus grands et plus estimables qu’ils ne sont, et ignorant ou ne s’arrêtant pas à considérerceux qui manquent, que d’avoir plus de considération et de savoir, pour connaître la juste valeur des uns et des autres, et qu’on devienne plus triste. » Descartes, Lettre à Elisabeth, 6 octobre 1645. Ainsi, considérer objectivement la vraie valeur de toutes choses, sans entretenir d’illusions à leur sujet, ne nous condamne-t-il pas à la tristesse ?
Il est vrai qu’il apparaît difficile d’êtreserein quand on prend conscience de certaines réalités, telles que les injustices, la misère, etc. De plus, si être heureux signifie bien satisfaire tous ses principaux désirs, force est de constater que le réel contrarie bien souvent nos aspirations. Comment, dès lors, ne pas être tenté de se réfugier dans des illusions réconfortantes ?
Cependant, regarder la réalité en face, en toute conscience etobjectivité, n’est-ce pas là une exigence de la raison ? Comment l’homme peut-il donc être entièrement comblé s’il n’accomplit pas totalement sa nature ? Et, le charme de l’illusion se maintient-il indéfiniment ? Peut-elle donc nous procurer une satisfaction durable ?
En définitive, la conscience réfléchie est-elle un frein à l’acquisition de la paix intérieure, ou bien est-ce dans l’inconscienceque se trouve le plus grand malheur de l’homme ? Et qui du naïf ou du clairvoyant est le plus à même de combler ses principaux désirs ?

• Développement
Regarder la réalité en face, rien ne s’oppose plus à notre tranquillité et à la satisfaction de nos vœux les plus chers.
- La réalité est souvent décevante. Combien de fois en effet vient-elle contrarier nos désirs, nous laissant ainsi dansun état de frustration permanent ? Seule l’imagination peut alors nous venir en aide. « On jouit moins de ce que l’on obtient que de ce que l’on espère », écrivait Rousseau dans La Nouvelle Héloïse. L’imagination est cette « force consolante qui rapproche de l’homme tout ce qu’il désire », qui réalise idéalement tous ses vœux, l’empêchant ainsi de sombrer dans le désespoir.
- Nombre de véritéssont cruelles. Apprendre la maladie d’un proche, la trahison d’un ami, la mort d’un parent, etc., peut nous anéantir. Seule l’illusion peut alors nous consoler et nous éviter de sombrer dans un pessimisme désespérant. C’est ainsi par exemple que, de retour des camps, Primo Levi - qui tentait d’avertir une famille de la mort de leur fils, raconte qu’ils n’ont jamais voulu le croire, entretenantl’illusion qu’il s’était seulement absenté et que son retour ne tarderait pas.
- La réflexion inquiète et trouble par les questionnements incessants, les doutes qu’elle fait naître. Ainsi, « pourquoi j’existe ? », « la mort est-elle pur néant ? », « pourquoi le mal existe-t-il ? »… autant de questions angoissantes, qui donnent le vertige, et auxquelles il apparaît bien difficile de répondre. Comment nepas être tenté alors de se divertir, de s’agiter en tous sens, pour n’avoir pas à y penser ? (Voir Pascal, Les Pensées : le divertissement.)

Mais chacun sait que la réalité peut toujours nous rattraper, et que la désillusion est souvent bien plus amère que le réalisme. L’illusion expose à bien des tourments, à de cruelles déceptions.

Il faut savoir pour être heureux.
- L’homme ne peutatteindre l’ataraxie que s’il se délivre de ses craintes infondées, sources de troubles. Ainsi, pour Epicure, si les hommes redoutent les dieux et la mort c’est parce qu’ils se laissent abuser par les mythes qui véhiculent des opinions fausses à leur sujet. Une compréhension rationnelle de ces réalités leur permettra donc de les aborder sereinement, sans inquiétude.

Transition

Synthèse...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La lucidité est-elle un obstacle au bonheur?
  • La lucidité est-elle un obstacle au bonheur ?
  • La lucidité est-elle un obstacle au bonheur ?
  • "La lucidité est-elle un obstacle au bonheur?"
  • La lucidité est elle un obstacle au bonheur
  • La lucidité est elle un obstacle au bonheur ?
  • les obstacles au bonheur
  • Lucidité, obstable au bonheur ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !