La mélancolie

Pages: 6 (1300 mots) Publié le: 19 mars 2013
La mélancolie1. Étymologie et significationsLe terme mélancolie recouvre plusieurs significations selon qu'on s'intéresse à la médecine, la psychiatrie, la psychanalyse ou la littérature.Définition générale : La mélancolie est une affection mentale caractérisée par un état dépressif, un sentiment d'incapacité, la perte du goût de vivre pouvant, dans les cas les plus graves, conduire au suicide.Le mot est emprunté au latin melancholia. Le mot signifie étymologiquement la bile noire.
Ceci renvoie à la théorie humorale d'Hippocrate selon laquelle le corps contient quatre humeurs qui chacune détermine notre tempérament. Ces quatre humeurs sont le sang, la lymphe, la bile jaune et la bile noire. Le tempérament est donc sanguin lorsque le sang prédomine, lymphatique lorsque c'est lalymphe, bilieux pour la bile jaune et enfin mélancolique pour la bile noire. Et cette bile noire provoquait une tristesse qui était exclusive aux génies.
De nos jours, on réduit la mélancolie à un état dépressif. Or, dans la pensée antique, la mélancolie avait une autre signification que celle proposée par la psychanalyse. Elle était considérée comme une source de génie et de folie qui provoquerait unetristesse et non pas à une simple pathologie, tristesse ou encore à un dégoût de la vie.
La mélancolie dans le sens antique permettait de vivre le deuil, se dépasser ou encore de trouver un sens à la vie, en d'autres termes c'est un passage en temps de crise.
Le terme a en partie été supplanté depuis le XIXe siècle par celui de dépression ce qui fait qu'aujourd'hui, soit il est utilisé commeson synonyme, soit pour marquer la gravité de la dépression en sous-entendant que la mélancolie comporte des aspects psychotiques et/ou qu'elle inclut des risques élevés de passages à l'acte suicidaire.
On l'utilise encore dans le sens où il décrirait un "état-d'âme" au sens existentiel du terme.

2. PsychanalyseLe texte fondateur pour la psychanalyse de la théorie de la mélancolie est Deuil etmélancolie (1915, in Métapsychologie) de Freud.
Il y compare l'état dépressif passager consécutif à un deuil à la mélancolie. Le deuil est une réaction normale à une perte, qu'elle soit humaine et affective ou idéale. Le mécanisme du deuil consiste en un désinvestissement de l'objet perdu, en un retrait de la libido, par le biais de la remémoration, du ressassement. Le deuil peut prendre unetournure pathologique, versant dans la psychose par le déni.
Selon Freud, le deuil et la mélancolie partageraient certains symptômes, mis à part la mésestime de soi, l'accablement d'auto-reproches.
Freud, à partir de cette différence fondamentale, déduit que la perte à laquelle réagit le mélancolique est inconsciente, et n'est pas directement en relation avec une perte réelle comme dans le deuil.Au moment de cette théorisation, le terme de « dépression » était utilisé en tant qu'adjectif, afin de décrire cet appauvrissement général de la vie affective et intellectuelle du sujet mélancolique. Ainsi ce qui serait traité plus tard en psychiatrie comme la psychose maniaco-dépressive ou le trouble bipolaire était considéré comme alternance de phases de manie et de mélancolie.
3. PsychiatrieLeplus grave état dépressif est la dépression mélancolique.
On peut donc dire que la psychiatrie moderne appelle mélancolie la forme la plus poussée de dépression ; il s'agit là d'une affection grave quittant largement le champ de la morosité pour constituer une pathologie, au sens pleinement médical.
Les symptômes mélancoliques sont plus poussés que la simple dépression où l'on trouve parexemple, anorexie, insomnie, sentiment d'incurabilité, vœux de mort, fort sentiment de culpabilité. Dans la mélancolie s'y ajoute une véritable douleur morale (pas moins douloureuse qu'une douleur physique). Le malade se vit comme n'ayant d'autre issue que la mort, pour lui-même et parfois pour ses proches, ceux qu'il aime le plus. S'il arrive par exemple qu'une mère mélancolique tue ses enfants et se...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mélancolie
  • melancolie
  • La melancolie
  • Mélancolie
  • Mélancolie
  • Mélancolie
  • La mélancolie
  • La melancolie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !