La matière et l'esprit. (cour)

1333 mots 6 pages
Matière et esprit

Introduction L’opposition entre la matière et l’esprit est une distinction classique dans l’histoire de la philosophie. C’est dans cette opposition que chacun des deux termes prend son sens, puisque l’un apparaît comme la négation de l’autre : l’esprit est immatériel, la matière est sans âme, sans pensée ou sans conscience. Pourtant, le point de vue matérialiste remet en cause cette distinction, en niant l’existence d’un esprit immatériel.

1. la distinction du corporel et du spirituel

a) définition matière et esprit

Pour Aristote la matière est différente de la forme, elle peut recevoir une forme mais ce n’est pas ce qu’elle est essentiellement. La matière + la forme = tout concret, c’est-dire le réel.
Descartes et Galilée comprend la matière géométriquement. Pour Descartes, la matière c’est la substance des corps dont l’essence c’est l’étendu géométrique. La matière c’est tous ce qui n’est pas moi. La notion de matière correspond à l’avancer de la science. Petit à petit, la matière devient tous ce qui constitue les corps et s’élargit à tous ce que nous percevons.

L’esprit a une fonction de raison, elle permet de développer une pensée. Pour Descartes : « l’esprit c’est la substance dans laquelle réside immédiatement la pensée. », l’esprit, c’est l’âme tout entière. C’est une substance autonome capable de penser.
Pour Epicure, l’esprit c’est la matière non-observable à l’œil nu. C’est un jeu mécanique et aveugle des différentes combinaisons d’atomes sans référence à un ordre ou un plan divin.

La perception est le lien entre la matière et l’esprit. La matière se donne à l’esprit par la sensation. Conscience + sens = perception.

b) l’âme et le corps

En en premier sens, l’opposition de la matière et de l’esprit se fonde sur la distinction de l’âme et du corps. C’est chez Platon que l’on trouve la première formulation systématique du dualisme de l’âme et du corps. L’âme est un principe distinct du corps, non

en relation

  • PFD TD6 commentaire dirigé
    2201 mots | 9 pages
  • blabla
    668 mots | 3 pages
  • Commentaire d’arrêt cass. civ. 3e, 9 mai 2007, nº 06-12474
    1948 mots | 8 pages
  • Propriété intellectuelle
    2334 mots | 10 pages
  • Commentaire com 17 mai 2011
    1372 mots | 6 pages
  • Kendall la plus belle
    1431 mots | 6 pages
  • nullités sans grié
    3237 mots | 13 pages
  • La coopération entre juge national et juge communautaire
    4522 mots | 19 pages
  • Impartialité
    1296 mots | 6 pages
  • Commentaire arrêt chambre mixte cour de cassation 8 juin 2007
    2645 mots | 11 pages