Totop

Pages: 5 (1013 mots) Publié le: 11 janvier 2011
Chapitre 2 : La Mondialisation

La mondialisation, c’est la mise en réseau progressive de différentes parties de la planète.

La Mise en réseau, c’est l’ensemble de relations qui s’établissent entre des lieux ou des personnes. Les réseaux sont toujours hiérarchisés et plus ou moins complexes.

Relations : Flux Marchandise, de capitaux et de personnesI) UN MONDE DE FLUX

A) L’accélération de la mondialisation depuis la seconde guerre mondiale (1945)

- la baisse des tarifs douanier encouragée par le GATT, puis l’OMC a aboutit a l’ouverture économique des pays (actuellement près de 4 pays sur 5 acceptent les règles de l’OMC. C’est le triangle du libre échange ≠ au protectionnisme.
- La diminution des couts detransports et télécommunications.
La mondialisation correspond à l’internationalisation 
- Des échanges avec des firmes multinationales.
- Puis internationalisation de la production à partir des années 80.
On parle alors des délocalisations des usines, des pays riches a haut salaire vers des pays en développement a bas salaires, on parle de NPI (Nouveaux PaysIndustrialisés) qu’on trouve surtout en Asie (les 4 dragons : Corée du nord, Taiwan, Hong-Kong, Singapour).
- Puis les pays ateliers : Bébés tigres (ex : Thaïlande). Enfin, la chine devient l’usine du monde (fin 90’).
Internationalisation des capitaux et de la culture. On parle de globalisations.

B) Les flux internationaux1) Les marchandises = Produits manufacturés et mat. Premières
2) Les Banques, Assurances, Transports…

Ces services ont été échangés à partir des années 90 car, ils ont été libéralisés plus tard que les marchandises. Il y a un enjeu par rapport al’avis politique.
Autres exemple : La distribution de l’eau.

C) Les hommes

- Flux temporaires - de 3 mois qui correspondent à des flux touristiques qui sont avant tout des pays riches à pays riches. USA, France, et Espagne.
- Flux vers les pays du sud pays en voix de développement
Ex : Pèlerinage a la Mecque.
-Flux qui vont des pays riches vers les pays pauvres. USA vers Asie ou Antilles.
- Les migrations internationales : Les grands pays d’immigration Amérique du Nord et l’Europe de l’ouest.
Mais il existe des régions d’immigration secondaires comme le Moyen-Orient.
- Causes attractives : travail migrations de travail qui se couplent avec des causes répulsives (pauvreté).Une minorité de ces flux de travail correspond à des « travailleur très qualifiés », qui profitent aux pays riches et plus particulièrement aux USA
Pour les pays de départ c’est une perte : On parle de fuite de cerveaux.

Pourquoi oppose t-on migration légale et illégale ?
Depuis les 80’s les pays d’immigration ont restreint le nombre de visa de travail accordés. Nombre decandidats à l’émigration entre donc clandestinement, et participent à une économie parallèle.
Exemple : Les latinos aux USA.

Les refugiés :
Ils fuient soit un régime politique en Europe par exemple (Asile politique) soit des guerres civiles (Zaïre, Congo).
Ex : La république démocratique du Congo.

D) Les flux invisiblesLes capitaux :
Il existe 2 grands types de capitaux :
Les capitaux investis d’un pays à l’autre
Ex : Peugeot investit dans des usines en Chine, ce qui profite à la chine.
Les flux spéculatifs : On entre dans la finance internationale et ses capitaux servent à spéculer
(= investir de l’argent en n’ayant - d’argent en un temps) boursière sur...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !