la mendicité et le vagabondage

Pages: 25 (6074 mots) Publié le: 17 juin 2014


Faculté des sciences juridiques économiques et sociales


Master en Droit des Affaires


Exposé sous le thème


La mendicité et le vagabondageSommaire

















Introduction

عن النبي صلى الله عليه وسلم: (مَنْ سَأَلَ النَّاسَ أَمْوَالَهُمْ تَكَثُّرًا، فَإِنَّمَا يَسْأَلُ جَمْرًا فَلْيَسْتَقِلَّ أَوْ لِيَسْتَكْثِرْ) رواه مسلم،
La mendicité est le fait de mendier, c'est-à-dire de demander l'aumône, don charitable fait à un pauvre. Le termedécrit soit l'action soit la condition de celui qui y fait appel et ses formes sont variées (à la porte des mosquées, dans les moyens de transport, avec l'utilisation d'enfants pour apitoyer, à la suite d'une prestation de type artistique - généralement de la musique - ou de l'offre d'un service - vente du papier mouchoirs notamment).
Autrement dit, La mendicité signifie au sens strict faire appelà la générosité des passants sans prestation. C’est la sollicitation d’un don sans retour. Au sens large, la mendicité est toute activité qui fait appel à la générosité des passants et inclut la demande d’argent, la vente de fleurs, la signature de pétitions, la pratique d’un instrument de musique, etc.
A la différence du mendiant qui se fixe sur un territoire, le vagabondage désigne communémentle style de vie de celui qui vit de manière permanente sans adresse et sans emploi fixe, volontairement ou non, errant de ville en ville. Le vagabond a été décrit comme «clochard » durant la période des Trente Glorieuses1.
Juridiquement, le vagabond était souvent celui qui était inconnu dans l'endroit où il se trouvait, qui ne possédait aucun passeport ou autre certificat d'identité ou de bonnesmœurs, et ne pouvait se faire « avouer » (reconnaître) par quelqu'un (curé d'une autre paroisse, etc.). Le vagabondage était alors lourdement réprimé; le délit de vagabondage n'a disparu du droit français qu'en 1992.
Contrairement à une confusion fréquente, le mendiant n'est pas nécessairement un sans domicile fixe ou un vagabond et tous les vagabond ne sont pas des mendiants tant il y a dans lequart monde une diversité de situations et de pratiques sociales marginales.
Au tournant du siècle s’affirme une rigueur jamais atteinte dans la guerre contre le vagabondage et la mendicité. Réels fléaux sur les routes, dans les campagnes ou dans les quartiers obscurs des villes, les deux phénomènes touchent autant les villages ruraux que les centres industriels émergeants. On les analyse enpartie comme les effets des mutations économiques, mais surtout comme les conséquences du comportement déviant d’individus marginaux.

Vagabondage et mendicité ont toujours apitoyé et/ou effrayé. Si les deux problèmes ne sont pas strictement reliés, car tous les mendiants ne sont pas vagabonds et inversement, il est difficile de les envisager séparément car les interventions publiques qu’ils ontsuscités, et continuent à susciter même si le vocabulaire a changé, les visent généralement de concert2.

Longtemps icônes de l’indignité infamante, les vagabonds et les mendiants ont été pendant des siècles la figure typique et parfois terrifiante du trouble à l’ordre public. A bien des égards la prise en compte collective de leur situation – orientée vers la répression – est à la source du droitpénal et du droit social. Le vagabond traverse ainsi l’histoire de la pénalisation des individus et de la socialisation des risques3.

Dès le Moyen Âge, vagabondage et mendicité font l’objet d’interventions publiques. L’historien polonais Bronislaw Geremek qui étudie les marginaux parisiens au 14ème et 15ème siècle montre ainsi une oscillation historique entre un traitement répressif et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mendicité
  • L’arnaque et mendicité
  • Mendicité spirituelle
  • La mendicité au maroc
  • Fiche Argumentaire Mendicite
  • La mendicité interrogée résumé de la recherche
  • quels visages de la mendicité présentent ces trois documents ?
  • Vagabondages prospectif autour de l'individualisation et du rôle du responsable de formation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !