La mer d'Aral article

Pages: 6 (1283 mots) Publié le: 14 septembre 2014

La Mer d’Aral : « Condamnée »? 











Autrefois, quatrième plus grand lac salé du monde, la mer d’Aral se voit aujourd’hui disparaître et recule de plus en plus chaque jour. Une imagedésastreuse de l’irresponsabilité et de l’insouciance humaine. Quelle sera la fin de ce désastre écologique?>Page 2-3





2 Monde Vendredi 24 janvier 2014

La Mer d’Aral : un dernier élan desurvie
La mer d’Aral se situe en Asie centrale, elle est bordée par le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et elle est reliée par deux fleuves : l’Amou-Daria et le Syr-Daria. En 1989, la mer d’Aral s’est divisée en deux parties inégales formant la Petite mer au Nord et la Grande mer au Sud. Autrefois, elle couvrait 68 000 km² soit l’équivalent de deux fois la Belgique, mais elle a perdu plus de 50% de sasuperficie et 75 % de son volume. La mer d’Aral a disparu, arriverons nous à la faire renaître ? Notre article se compose de trois parties. Dans un premier temps, nous allons aborder le sujet de la mersinistrée, d’une mer sacrifiée au coton dans un deuxième temps et enfin nous finirons sur une « petite renaissance » dans un nouveau contexte politique.
Mer d’Aral Correspondance
Lamer d’Aral sinistrée
Depuis un demi-siècle, la mer d’Aral est cause de nombreuses catastrophes naturelles. Les ports sont devenus des villes du désert. La petite mer et la grande mer se sont éloignées de plusieurs kilomètres des ports d’Aralsk et Muinak, laissant sur le sable salé, des épaves de bateaux rouillés, abandonnés par la mer.
Pourtant, les hommes qui vivaient sur ces rivesprofitaient de ces richesses et la mer d’Aral offrait une incomparable prospérité. Mais aujourd’hui, un désert aride développe ses dunes, là où les tempêtes gonflaient jadis les houles. «  Le retrait de la mer a mis à nu 54 000km² de fonds marins saturés de sel », expliquait P. Micklin et N. Aladin dans « Pour la Science » en Décembre 2008. La conséquence de ce fait est que de fortes bourrasquestransportent toute l’année des sels et des produits toxiques et engendrent de nombreux problèmes de santé au sein de la population qui entoure ce désert. Les habitants locaux boivent de l’eau des canaux d’irrigation et respirent de l’air surchargé en sel, ce qui leur provoque des maladies respiratoires ainsi que des pathologies digestives. De plus, tout ce qui était propice à la navigation ou à lapêche commerciale ont disparus en vue de l’éloignement de cette mer ; plus de 60 000 emplois liés à cette industrie ont été perdus et l’augmentation de la salinité a créé une crise importante chez les poissons qui se voient passer de 32 espèces à seulement 6 aujourd’hui. La présence du désert a installé un climat continental. Les étés sont plus chauds, les hivers plus froids, l’humidité et les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • mer d'aral
  • Mer d'aral
  • La mer d'aral
  • La mer d'aral
  • Mer d'aral
  • Mer d'aral
  • La mer d'aral
  • Mer d'aral

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !