La mise en présence d’une pluralité de formations partisanes dans le paysage politique malgache : leurs effets sur la structuration de la vie politique.

Pages: 5 (1134 mots) Publié le: 5 novembre 2010
« La mise en présence d’une pluralité de formations partisanes dans le paysage politique malgache : leurs effets sur la structuration de la vie politique. »

Depuis son indépendance en 1960, la République de Madagascar a connu trois Républiques, dont les deux dernières ont été instaurées après des crises institutionnelles ayant débouché sur des périodes transitoires plus ou moins longues avecparfois le recours à l’armée. Le multipartisme y a été autorisé par la loi 89-028 et l’ordonnance 90-001 et a ensuite été constitutionnalisé. Madagascar compte près de 180 partis et organisations politiques actuellement. Si l’on tient compte de ces chiffres, ce ne sont pas les formations politiques qui manquent dans la Grande Ile. Le problème qui se pose est donc de savoir la conséquence de cettepluralité de formations partisanes sur la structuration de la vie politique malgache. De ce fait, notre étude portera sur deux principales rubriques, à savoir l’état du paysage politique malgache actuel et les effets du pluripartisme sur la structuration de la vie politique.

Le paysage politique malgache avait été profondément recomposé après la crise politique de 2002. Le parti duPrésident Marc RAVALOMANANA, le TIM, a largement remporté les élections législatives de décembre 2002 (avec 104 sièges sur 160), et obtenu la majorité des mairies lors des élections municipales de novembre 2003, dans les communes rurales comme dans les communes urbaines, notamment dans les plus grandes villes (à l’exception de Tamatave et de Fianarantsoa). Les élections présidentielles du 3 décembre2006, à l’issue desquelles Marc Ravalomanana a été réélu au premier tour avec 54,80% des voix ont été jugées «généralement libres et justes». A coté de cela, s’ajoute la présence d’une pluralité de formations partisanes dont la plupart ne jouent plus que le rôle de « figurants », sur la scène nationale. Malgré tout, elles ont un statut légal et sont enregistrées officiellement au ministère del’Intérieur, suivant l’ordonnance du 9 mars 1990, portant régime général des partis ou organisations politiques. Seule une vingtaine de partis restent actifs, outre, le parti présidentiel : le Leader-Fanilo de feu Herizo Razafimahaleo, Le Rpsd de Marson Evariste, l’Arema de Didier Ratsiraka et l’Akfm. D’autres sont présents par le biais de cartel de l’opposition, tel que le Comité de RéconciliationNationale(CRN) et la plate-forme de l’opposition. Il y a aussi les partis centristes, à savoir, le Mfm de Manandafy Rakotonirina et l’Avi de Norbert Lala Ratsirahonana. A cela s’ajoutent les partis de la mouvance présidentielle, tels que le Grad-Iloafo, l’AMF-3 Fm et le Teza. Et ceux qui ont pris leur distance vis-à-vis du parti majoritaire, c’est le cas notamment de l’Ame.
Mais la vie politique deMadagascar est le plus souvent caractérisée comme étant «dominée» par le président et son parti, le TIM, voire comme une «dictature éclairée». Le nouveau gouvernement malgache comprend ainsi un pourcentage accru de « Tiko Boys » hommes proches de Ravalomanana, dont certains ont travaillé pour le groupe de sociétés Tiko appartenant au chef de l’Etat. Les responsables du Consortium de soutien àMadagascar, une ONG fondée en 2002 fédérant des individus comme Jean-Yves Barrère et des associations dans le but de développer la société civile, considèrent, dans un entretien organisé avec l’OFPRA le 17/09/2004, que « la situation politique est caractéristique d’une transition, de nombreux problèmes n’ayant pas été résolus malgré les annonces des autorités : corruption, procès des dirigeants des régimespassés, libertés de la presse et libertés de réunion notamment. »

Le système de parti dominant est donc le système de parti qui existe sur la scène politique malgache avec un pluripartisme exagéré et comme parti dominant le Tiako I Madagasikara. Mais quels sont donc les effets de ce pluripartisme sur la structuration de la vie politique malgache ?

Les partis politiques à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dimensions ethniques dans le vie politique malgache
  • Effets des modes de scrutins sur la vie politique
  • Quels sont les effets des modes de scrutins sur la vie politique?
  • Les effets d'une politique monétaire restrictive sur la consommation et l'investissement
  • Mise en place d’une politique en faveur de l’habitat
  • Vie politique et sociologie politique
  • Vie politique
  • Vie politique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !