La modernité inauguré par descartes

1354 mots 6 pages
La modernité inaugurée par Descartes conduit-elle au bonheur ?

Descartes un philosophe du 16eme siècle a fait le discours de la méthode dont la vérité première illustré par celui-ci est le « Je pense donc je suis». Son but était de trouver une vérité universelle, quelque chose dont il ne saurait jamais douter. Suite à la lecture de ses méditations on se demande si le primat de la raison peut caractériser la modernité inauguré par Descartes, on se demande si elle conduit au bonheur. Le texte sera divisé en plusieurs chemins pour exprimer le cheminement de Descartes dans ses méditations, on retrouvera donc le chemin de l’égalité, de l’humanisme et de la nature.

Chemin de l’égalité

Bien avant Descartes régnait un système d’égalité instauré majoritairement par l’église. Il y avait une vision hiérarchique des êtres humains, la vision mise par le clergé était celle d’une échelle où les personnes étaient les plus près du ciel ou de la terre, selon leurs pêchés et leur pratique du catholicisme. Donc on retrouvait par exemple un évêque beaucoup plus près du ciel et un paysan près de la terre. Selon Aristote on retrouvait aussi une autre sorte de vision hiérarchique divisé selon les hommes, les femmes et les esclaves. On y retrouvait la raison théorique (science), la raison pratique (comment agir) et finalement la raison instrumentales. Par la suite, une évolution c’est produite avec l’arrivé de Descartes. Pour lui, l'égalité du bon sens ou raison n'exclut pas l'inégalité des « esprits » . Cependant, si chacun use bien de ses facultés, entendement et volonté, il atteint son maximum de perfection. Descartes est par ailleurs sans préjugé quant aux femmes et aux gens de moindre condition. La révolution française a aidé à l’évolution de l’égalité chez les humains. Elle a obligé les humains des pays occidentaux majoritairement a changé leur perception, il y a ensuite les droits de l’homme qui sont arrivés en disant « Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux

en relation

  • Biographie st anselme
    732 mots | 3 pages
  • Profession de foi du vicaire savoyard
    4456 mots | 18 pages
  • Commentaire du cogito de descartes
    4829 mots | 20 pages
  • philosophie
    4861 mots | 20 pages
  • Cours politique ecs1
    6630 mots | 27 pages
  • David breton, la chair à vif
    1337 mots | 6 pages
  • Philosophie de l’éducation
    7749 mots | 31 pages
  • Qu'est ce qu'être moderne ?
    3713 mots | 15 pages
  • Peut-il etre raisonnable de désobeir a la loi?
    2389 mots | 10 pages
  • Est-il raisonnable d’avoir peur des progrès techniques ?
    2404 mots | 10 pages