La monarchie et la révolution francaise

36768 mots 148 pages
Prise de vue

Étymologiquement, le terme signifie commandement par un seul. Dans la classification des types de gouvernements, formalisée par Aristote et considérée comme le modèle des classifications, la monarchie est une forme de gouvernement caractérisée par l'unicité du titulaire du pouvoir, mais aussi par l'exercice de ce pouvoir au bénéfice de tous. Le choix de ce critère par Aristote est important pour différencier la monarchie des autres formes de pouvoir unitaire. Ce n'est pas en effet la même chose que la tyrannie ou la dictature. Toutefois, le critère éthique d'Aristote ne correspond pas à la réalité : des monarques ont, dans une certaine mesure, exercé le pouvoir dans leur intérêt propre ou dans l'intérêt d'un groupe sans que l'on puisse parler d'une transformation de la monarchie en tyrannie, selon l'idée d'Aristote qui considère la tyrannie comme le gouvernement d'un seul à son profit. On ne peut pas dire non plus que la tyrannie soit une forme dégradée de la monarchie : ainsi, dans les régimes grecs, la tyrannie qui, très souvent, a succédé dans les cités à la monarchie n'avait rien de particulièrement intéressé. De même, il était tout à fait abusif, en 1790, de parler de tyran au sujet de Louis XVI. On adopte généralement une autre distinction parmi les divers régimes où le pouvoir est exercé par un seul. La monarchie est une forme du pouvoir « réglée », c'est-à-dire organisée en fonction de principes et de normes qui ne dépendent pas d'elle. Ce qui caractérise la tyrannie ou la dictature, c'est l'absence de tout autre fondement que le fait lui-même, qu'il s'agisse de la force, de la contrainte ou de l'adhésion d'une fraction plus ou moins importante de la population exerçant elle-même la contrainte sur le reste. Il peut même y avoir une tyrannie populaire ou une dictature de la majorité : dans ce cas, le pouvoir n'est plus « monocratique », mais son caractère de contrainte factuelle subsiste. Le tyran grec a pris le pouvoir au cours d'une «

en relation

  • L'autorité monarchique
    1062 mots | 5 pages
  • Robespierre continuités et ruptures
    3266 mots | 14 pages
  • La Revolution Francaise
    1944 mots | 8 pages
  • NAKIGNACEPEA GROUPE 3 EXPOSE LA FRANCE DE 1787 A LA REVOLUTION MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE CHUTE DE LA ROYAUTE
    1334 mots | 6 pages
  • L’europe de vienne ou l’important effacement de la révolution française. 1814-1815
    1260 mots | 6 pages
  • Les causes de la révolution française
    2745 mots | 11 pages
  • la révolution française
    2185 mots | 9 pages
  • Cause et revolution
    5599 mots | 23 pages
  • Constitution de 1791
    1230 mots | 5 pages
  • La souveraineté de la France
    1677 mots | 7 pages