La moralité est-elle utile à la vie sociale ?

Pages: 15 (3608 mots) Publié le: 25 novembre 2009
La moralité est-elle utile à la vie sociale? La « moralité » est le substantif de l'adjectif « moral »: elle est donc non pas la qualification extrinsèque d'un objet dont on pourrait dire qu'il est moral, mais la réalisation effective, dans le monde, de ce qui est moral. La moralité désigne donc la substantification de la morale dans le monde, c'est-à-dire son accomplissement par le moyen desactions, volontés ou institutions qui la mettent en œuvre. On peut ainsi parler de la moralité d'une personne,d'un acte ou d'une volonté, dans la mesure où cette personne, cet acte ou cette volonté réalisent chacun à leur manière une idée de la morale. La moralité s'incarne alors dans le monde par l'ensemble de nos droits, devoirs ou lois, en tant qu'ils ont pour but de réaliser dans le monde unprincipe d'ordre moral tel que la dignité, la liberté, la justice. Se demander si la réalité est utile à la vie sociale peut paraître alors relativement superflu, dans la mesure où il paraît évident que nos rapports avec les autres sont soumis, dans la réalité, à des principes d'ordre moral révélés par nos droits et devoirs. Cependant, l'expression « vie sociale » désigne une réalité, qui enelle-même, possède déjà son principe d'organisation. Une vie en effet, se fixe à elle-même sa propre fin, et l'organisme à qui elle donne vie est à la fois cause et effet de lui-même, c'est-à-dire, est « organisé ». La vie sociale est donc plus qu'un simple agrégat d'individus distincts que l'on nommerait « société », et désigne déjà une organisation et une association spécifiques. La question posée supposedonc que la moralité puisse être considérée comme un élément extérieur à la vie sociale, et interroge l'éventuelle utilité de la première pour la seconde. On voit donc apparaître un paradoxe dans la mesure où la société, pour qu'elle prenne vie, semble déjà supposer des valeurs d'ordre moral ainsi que la définition des droits ou devoirs de chacun. Mais peut-être être ici confondre les domaines dudroit et du fait. La vie sociale pourrait-elle en réalité se constituer indépendamment de la moralité ? La vie sociale possède-t-elle un principe d'organisation qui lui est propre et qui ne nécessite pas la mise en commun de valeurs morales, ou bien la moralité lui est-elle utile, voir nécessaire ? On peut considérer la vie sociale comme une vie a-politique et a-morale, qui possède son principed'organisation dans l'échange d'intérêts privés. Mais cela nous oblige à dévaloriser l'expression « vie sociale » pour faire de la société une multiplicité hétérogène dans laquelle chaque partie possède sa fin propre et n'entretient pas à proprement parler de relation organique avec le tout. Peut-être alors pourrait-on faire l'hypothèse que pour qu'il y ait vie sociale, il faut nécessairement qu'ily ait communauté de fins, c'est à dire une volonté commune de vivre ensemble qui dépasse les intérêts privés. Mais n'est-ce-pas alors confondre vie sociale et vie politique ? Une vie sociale est-elle déjà une vie politique ?



* * *

Se demander si la moralité est utile à la vie sociale, cela signifie en creux que si la moralité n'est pas utile à la vie sociale,elle peut même lui être nuisible. Dans la société civile des besoins et des échanges, on peut considérer que c'est l'autorégulation du marché par la loi de l'offre et de la demande qui permet de donner vie à la société. Vouloir y introduire une quelconque moralité, ce serait nuire à la vie sociale.

Une réflexion sur l'origine de la vie sociale, même si elle n'est que fictive, peutnous renseigner sur le peu de soucis moral qui pousse les individus à se regrouper. C'est le besoin qui motive la vie en commun: parce que l'homme naît nu, sans pelage, sans griffes pour se défendre et sans instinct infaillible pour le guider, il a naturellement besoin des autres pour survivre. Dans La République, livre II, Platon commence la construction conceptuelle d'une cité idéale par la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La religion est-elle utile à la vie ?
  • Service d'accompagnement à la vie sociale
  • Service d'accompagnement à la vie sociale
  • Les hommes sont-ils violents par nature ou à cause de la vie sociale ?
  • Éducation à la santé et à la gestion de la vie physique et sociale
  • la vie social
  • La vie sociale
  • La vie social

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !