La palce de l'éducation dans la vie de l'homme

1096 mots 5 pages
Traditionnellement, l’acte d’enseigner, c’est transmettre un savoir, mais c’est également tenter de transformer ou faire simplement évoluer les savoirs et les représentations des élèves. Toutes les théories élaborées pour faciliter cette transmission du savoir ne tiennent nullement compte de cette part d'inconscient qui se joue dans toute situation de classe. « Si la transmission du savoir ne peut se faire dans la neutralité, nous voyons que l'objet savoir lui-même n'est jamais neutre, il est porteur d'une grande charge affective et de significations multiples que l'élève transfère sur l'enseignant (A. Cordié, 1998, p. 335) ». Pour que les savoirs passent, il faut transmettre. Pourtant la question qui se pose est de connaître l’état réel de la transmission. Il est de notoriété aujourd’hui que l’enseignant transmet davantage ce qu’il est que ce qu’il sait. Comme le dit si bien Jean Jaurès : « on n’enseigne pas ce que l’on sait ou ce que l’on croit savoir : on enseigne et on ne peut enseigner que ce que l’on est (J. Jaurès, 1910, rééd. 1964, pp. 126-127) ». Donc la question se pose sur les différents types de savoirs et les processus adéquats pour établir cette transmission.

Lorsqu’il peut y avoir transmission de savoir, il faut que l’instrument qu’est la pédagogie puisse faire son oeuvre. C'est-à-dire créer une relation de confiance entre celui qui apprend et celui qui enseigne pour réduire les résistances de l’apprenant, c’est la relation pédagogique. Tout un processus s’établit pour construire cette relation. Ce lien entre deux personnes permet de faciliter le passage du savoir. Il se construit par l’identification et le transfert qui se crée entre l’apprenant et l’enseignant. On dit souvent que le développement de l’enfant résulte des interactions sociales, en particulier avec ses pairs et qu’il n’y pas d’éducation sans relation ou encore, qu’apprendre dépend de relations. Parler des interrelations, c’est se pencher, entre autre, sur la question de la

en relation

  • Texte 3 gargantua de rabelais
    1428 mots | 6 pages
  • Dissertation
    3019 mots | 13 pages
  • Histoire des sociétés européennes
    39064 mots | 157 pages
  • histoire de l'eps de duclerc
    31000 mots | 124 pages
  • Cour de pénologie
    10163 mots | 41 pages
  • Système d'enseignement et instutions éducatives
    13226 mots | 53 pages
  • Relations Internationales
    21718 mots | 87 pages
  • Cours en droit de la famille de 1ere année
    46796 mots | 188 pages
  • Democratie
    51315 mots | 206 pages
  • science sociales
    22195 mots | 89 pages