La pensee est elle prisonniere de la langue que nous parlons

Pages: 8 (1901 mots) Publié le: 3 janvier 2012
"La pensée est-elle prisonniere de la langue que nous parlons ?"

intro :Chaque civilisation développe une langue, soit un ensemble de règles communes définissant des signes, c'est-à-dire des signifiés liés à des signifiants. Ces signes prédisposent à la parole, mais c'est justement cette dernière qui les fait évoluer et qui par conséquent fait évoluer la langue.
Néanmoins, on peut se demandersi cette pensée, si illimitée soit-elle, n'est pas emprisonnée dans cette langue qui l'obligerait à se restreindre constamment et freinerait son développement : "La pensée est elle prisonniere de la langue que nous parlons ? "
Tout d'abord nous verrons que notre pensée semble prisonnière de la langue que nous parlons dans le sens où la pensée semble avoir besoin d'elle pour se concrétiser, où lelangage semble dénaturer la pensée ou bien même encore la noyer dans un flux verbal. Puis nous envisagerons le fait que notre pensée soit libre de notre langage.

I ) Cette même langue est au final très diversifiée afin que les humains puissent exprimer un large panel de pensées. Le langage est une faculté propre à l'homme, car il est le seul à posséder une conscience. Cependant, il y a desanimaux et des insectes qui ont un moyen de communication autre que le langage. C'est le cas par exemple des abeilles qui utilisent une sorte de danse pour communiquer entre elles. Mais cette dans est propre à un domaine, puisqu'elle n'est utilisée que pour la survie de l'espèce. L'éclaireuse, quand elle part à la recherche de fleurs à butiner, signale l'emplacement de celles-ci par une danse. Maispour l'homme, la façon de communiquer, c'est-à-dire la parole représente bien plus puisque la langue contient le passé, la culture d'un peuple. Si nous nous amusons a demander a une petite sdf qui n'a jamais été a l'ecole et habitant en afrique "ou se trouve le nord elle pointera le nord et si je pose la meme questions a des sientifiques aux etats unis ils pointeront surement autre chose .Cetteexpérience met en évidence des différences cognitives quand il s’agit de se repérer dans l’espace. Comment une enfant aborigène de cinq ans peut-elle réussir, alors que d’éminents scientifiques d’autres cultures ont des difficultés ? La réponse est surprenante : la langue que parlent les différents protagonistes serait en cause.
Soit l'énoncé : "Je traverse la rivière à la nage" : la langue françaiseinsiste sur le déplacement et sur son moyen. Il se traduit en anglais : “I swim accros the river” : la langue anglaise insiste sur la motricité, l'aspect actif.
Soit l'énoncé : "Un jeune garçon brun" : en français la chose (garçon) préexiste à ses attributs (jeune, brun). Cela se traduit : “Brown-haired-young boy”: en anglais la chose est constituée par ses attributs.
Mais pourquoi soulignerces faits de langue ? Parce qu’on peut les corréler à des traits intellectuels, des tournures conceptuelles et comportementales caractéristiques de chaque peuple.les differentes civilisations ont une langue differente et donc une culture différente . en israel par exemple le verbe "être" au present n'existe pas car ils ( les israeliens ) considerent que la seule personne qui peut "etre" est dieu .En anglais , un mot peut se dire d'une facon et en francais se dire de 10 facons differente et cela car la langue que nous parlons definit notre culture donc notre maniere de penser.de plus la richesse du langage permet la personnalisation du discours donc si notre langue n'a qu'un seul mot pour exprimer ses sentiments , la personne ne pourra pas penser autrement que cette seule facon de le diredans sa langue.
Mais les victimes de la Shoah , les survivants aux camps de concentration pensait , il pensaient enormement de choses par rapport a tout ce qui leur été arrivé mais ils n'arrivaient pas a l'exprimer simplement car la langue francaise n'est pas assez riche .

Goethe disait : « On ne comprend sa langue que lorsqu’on parle une langue étrangère» on peut donc penser que la pensee...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Malmener la langue est mépriser la pensée?
  • La pluralité des langues est-elle un obstacle à l'universalité de la pensée ?
  • Parlons environnement, parlons bien
  • Pourquoi parlons nous?
  • Proust la prisonnière
  • Les langues
  • Langue
  • Langue

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !