la peur

5811 mots 24 pages
61
Revenire Cuprins

Le fantastique dans les contes de Maupassant et de Poe
Lect. dr. Alexandra Viorica Dulău
Universitatea « Babeş-Bolyai », Cluj
On présente les traits communs et les différences entre les œuvres fantastiques des deux écrivains. Ils se déclarent contre le romantisme et cherchent l’originalité tout en se basant sur la lucidité, mais tous les deux utilisent des symboles romantiques pour réaliser l’atmosphère surnaturelle. L’auteur français considère que le talent est dû au travail, que l’écrivain doit avoir un point de vue personnel. Si Maupassant se base sur l’auto-analyse, Poe place le point culminant à la fin de l’œuvre ; moraliste, il fait appel à Dieu. L’écrivain américain croit à la possibilité de l’homme de tout connaître, pendant que celui français considère que l’incapacité de savoir caractérise l’humanité. Le fantastique est le bizarre, le fait étrange qui dépasse la capacité de comprendre. Le travail présente aussi les thèmes fantastiques des écrits de Guy de Maupassant et les éléments qui contribuent à la création de celui-ci, tout comme de la science-fiction, car ils ont pour première source l’œuvre de Edgar Allan Poe.
« Certes, mes bons amis, je ne sais rien de pire/Que de faire des vers quand on n’a rien à dire. » Guy de Maupassant a la même pensée que Mihai Eminescu avec qui il partage non seulement l’époque, mais aussi la maladie, et cela sans oublier leur penchant pour le fantastique.
L’impossibilité d’une inter-influence est presque certaine, bien qu’ils aient des points communs.
Les choses n’en restent pas là dans le cas de l’influence qu’Edgar Allan Poe a exercée sur l’écrivain français. Même dans le domaine théorique, Maupassant et Poe ont des points de vue souvent différents. Une comparaison y est possible, mais seulement si l’on tient compte du fait que l’écrivain français s’est occupé de la théorie du roman, tandis que Poe a traité de la poésie et du conte. Disciple de Flaubert, Maupassant trouve

en relation

  • La peur
    4800 mots | 20 pages
  • la peur
    3675 mots | 15 pages
  • La peur
    309 mots | 2 pages
  • La peur
    375 mots | 2 pages
  • la peur
    2216 mots | 9 pages
  • La peur
    1028 mots | 5 pages
  • La peur
    472 mots | 2 pages
  • La peur
    404 mots | 2 pages
  • La peur
    1214 mots | 5 pages
  • Peur
    1059 mots | 5 pages