La philosophie du langage

3405 mots 14 pages
L'expression « philosophie analytique » désigne un mouvement philosophique qui se fonda dans un premier temps sur la nouvelle logique contemporaine, issu des travaux de Gottlob Frege et Bertrand Russell à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, pour éclairer les grandes questions philosophiques. Sa démarche s'appuie sur une approche analytique, et donc sur une analyse logique du langage, cherchant à mettre en évidence les erreurs de raisonnement qu'il peut induire, et viser ainsi à la clarification des idées et concepts.
La logique et la philosophie du langage furent les deux premiers et principaux domaines de la philosophie analytique. L'essor récent des sciences cognitives, de la philosophie de l'action, de la philosophie de l'esprit, ainsi que l'accroissement de l'attention que portent les philosophes analytiques à la théorie de la décision, à la théorie des jeux et à la métaphysique ont remis en cause la prédominance des disciplines initiales, de telle sorte que depuis la seconde moitié du XXe siècle la philosophie analytique touche à tous les domaines classiques en philosophie. Il existe également une métaphysique analytique (Saul Kripke, David Lewis, Nathan Salmon, Peter van Inwagen) une théologie analytique (Alvin Plantinga, Richard Swinburne), ainsi qu'une tradition analytique en philosophie politique (par exemple John Rawls, Robert Nozick ou encore le marxisme analytique) et en philosophie morale.
La philosophie de type analytique est, depuis ces cinquante dernières années, une pensée active au niveau mondial, bien qu'elle soit assez peu présente en France. La philosophie analytique est cependant pratiquée au Collège de France avec les travaux de Jules Vuillemin, ou de Jacques Bouveresse.
Sommaire
[masquer]
• 1 Début de la philosophie analytique
• 2 La philosophie analytique
• 3 Le formalisme et le langage naturel
• 4 Le formalisme o 4.1 Atomisme logique et langage idéal o 4.2 Le Tractatus
• 5 Langage naturel
• 6 Philosophie de

en relation

  • Philosophie du langage
    1378 mots | 6 pages
  • Le langage de la philosophie
    3719 mots | 15 pages
  • Philosophie du langage.
    850 mots | 4 pages
  • Le langage-philosophie
    1964 mots | 8 pages
  • Langage philosophie
    764 mots | 4 pages
  • Le langage (philosophie)
    3340 mots | 14 pages
  • Le langage (philosophie)
    1605 mots | 7 pages
  • Langage philosophie
    941 mots | 4 pages
  • Le langage (philosophie)
    1547 mots | 7 pages
  • Philosophie : le langage
    10879 mots | 44 pages