La philosophie optimiste

429 mots 2 pages
PHILOSOPHIE OPTIMISTE

L’optimisme désigne chez l’être humain un état d’esprit qui perçoit le monde et l'univers de manière positive. Le fondement de l'optimisme remonte à Socrate ; Platon l'a professé, puis Aristote. Une personne optimiste a tendance à voir « le bon côté des choses », à penser du bien des gens, à considérer que des événements, même fâcheux, prendront quoi qu’il arrive une tournure positive en fin de compte dans la mesure où l'on trouve toujours une solution aux problèmes. L’optimisme est le contraire du pessimisme. Cette opposition est métaphoriquement illustrée par la question de savoir si un verre donné doit être considéré à moitié plein (vision optimiste) ou à moitié vide (vision pessimiste). L'optimisme est un sentiment positif en tant que moteur de l'initiative. Toutefois le sur-optimisme peut conduire à des prévisions hasardeuses, un excès de confiance et des comportements dangereux.

Le philosophe Leibniz expose au début du XVIIIème siècle (en 1710) sa Théodicée : il y décrit un système philosophique célèbre fondé sur « une harmonie préétablie » pour expliquer l’existence du mal sur Terre. Leibniz part du principe de la perfection et de la bonté divine. D'après lui, rien ne peut être aussi parfait que Dieu donc le monde n'est pas parfait. Or, comme Dieu est bon, le monde qu'il a créé est forcément le meilleur possible. Cette théorie a ensuite été simplifiée et critiquée par Voltaire dans Candide. Voltaire y invente alors un personnage nommé Pangloss, censé représenter la pensée leibnizienne, et qui tout au long du conte philosophique parle du « meilleur des mondes possibles ». Le mot « possible » souligne bien le fait que les optimistes ne croient pas en la perfection du monde.

Lors du siècle des lumières, le nouveau modèle de la modernité devient celui de l'optimisme ; les philosophes de ce temps plaçaient une grande confiance dans les aptitudes de l'être humain à faire son bonheur. Cette confiance est en rapport avec la notion

en relation

  • La philosophie optimiste
    706 mots | 3 pages
  • analyse Candide
    793 mots | 4 pages
  • commentaire voltaire 2
    2088 mots | 9 pages
  • Argumente Candide Chap 6 2014
    471 mots | 2 pages
  • Candide
    333 mots | 2 pages
  • Incipit de candide
    685 mots | 3 pages
  • lecture analytique de candide
    814 mots | 4 pages
  • Commentaire candide chapitre 30
    657 mots | 3 pages
  • Candide
    599 mots | 3 pages
  • Candide de voltaire chap 1
    559 mots | 3 pages