La prospertité du vive

718 mots 3 pages
La prospérité du vice,
(une introduction inquiète à l’économie) Daniel Cohen

Daniel Cohen est professeur d’économie à l’école normal supérieure de Paris, et professeur à l’Université de Paris I. Editorialiste associé au journal Le Monde, il est aussi membre du conseil d’analyse économique du Premier Ministre. Auteur de best-seller tel que Richesse du Monde, pauvreté des nations, il se définit comme un économiste pragmatique. Dans son livre, La prospérité du vice, il nous donne un panorama de l’histoire économique du monde du néolithique au XXIème siècles.

Première Partie: (p27 à p95)

Pourquoi l’Occident ?

La Naissance de l’agriculture:

Il y a de ça dix mille ans, l’homme inventait l’agriculture. La sédentarité qui en découle entraine l’expansion démographique, on passe de 10 millions au néolithique à 200 millions à l’aire chrétienne. L’agriculture permet l’abondance. Le surplus engendré permet de nourrir le « classe oisive », née des lors la distinction paysans/ bureaucrates, rois, prêtres.
Cette révolution est aussi la première mondialisation puisque l’agriculture s’étend au monde entier.

Naissance d’un monde moderne:

Après la disparition de la menace vikings, le renouveau médiéval se caractérise par l’augmentation de la productivité agricole dont le surplus va « nourrir l’expansion » (p42). Les villes vont des lors se développer et devenir des lieux de production et non seulement des lieux de consommation.
Le travail va s’affranchir de sa connotation négative et devenir « un moyen de salut » (p43).
Les inventions se multiplient (imprimerie, horloge à pendule..) et la pensée scientifique et philosophique se développent avec comme grandes figures Copernic, Descartes…
L’homme moderne est née, mais non sans doutes et déchirements.

Mais pourquoi une telle situation est-elle possible ?

Les rivalités entre Etats conduisent à des guerres. Cependant suite à des excès la société cherche la pacification, «

en relation