La révolution française

Pages: 31 (7551 mots) Publié le: 9 mai 2010
A. Les causes

- des causes politiques : le peuple ne voulait plus de la société d'ordre telle qu'elle existait depuis des siècles et qui donnait trop de pouvoirs à une classe devenue trop riche et trop peu nombreuse, par rapport à la majorité de la population (le Tiers Etat) qui lui était très pauvre, ne disposant que de droits minimes ;

- des causes économiques : la France avait subi, aucours des dernières années précédant 1789, de nombreuses sécheresses et le gel, qui avaient ruiné les récoltes. Mais les paysans devaient malgré tout s'acquitter de leurs obligations en matière d'impôts, quelque soit les rendements agricoles. La situation devint donc de plus en plus insupportable, jusqu'à entraîner la mort dans les campagnes ;

- des causes sociales, qui sont la résultante descauses exposées ci-dessus : le peuple ne voulait plus de cette société injuste qui les conduisait à la famine.

I) La crise de l'Ancien Régime
A. Une crise financière
B. Une crise économique et sociale
C. Une crise politique

II) L'influence de la philosophie des Lumières
A. Les philosophes des Lumières
B. La diffusion des Lumières

III) L'influence des révolutions anglaises etaméricaines
A. Le modèle anglais
B. Le souffle de la liberté américaine

B. Les États Généraux
Les états généraux de 1789 sont les derniers de l'Ancien Régime Les États généraux, l'assemblée des trois ordres (clergé, noblesse, tiers état) est convoquée par le roi pour débattre des problèmes du pays.
L'aristocratie souhaite en finir avec la monarchie absolue imposée par Louis XIV et incarnée parLouis XVI, et reprendre ainsi ses pouvoirs d'autrefois.
Le haut-clergé qui profite globalement du système, désire (en majorité) le maintien du statu-quo. Aux états généraux la noblesse est représentée par 270 députés (dont 90 libéraux). Le clergé est représenté par 291 députés (dont 220 curés), la plupart acquis aux idées de réforme. Le clergé et la noblesse sont majoritaires en voix aux étatsgénéraux (2 contre 1), et toute décision a des chances de leur être favorable. Mais il existe déjà dans ces deux « États », d'ardents réformateurs qui ne sauraient tarder à devenir encore beaucoup plus engagés (cependant, à cette époque personne ne parle encore de révolution).
Le clergé et la noblesse ne forment pas des ordres totalement homogènes ; il faut noter la présence du bas-clergé,traditionnellement favorable au monde paysan, ainsi que l'existence d'une petite noblesse rurale, dont les perspectives sont bien différentes de celles de la Cour.

Convocation des états généraux (janvier)
Le 8 août 1788, le marasme financier et la dégradation de la situation dans tout le pays amènent Louis XVI à convoquer les états généraux du royaume pour le 1er mai 1789. Le 27 décembre 1788, le Conseild'État décide que le bailliage sera l'unité électorale de base, qu'il y aura au moins 1 000 députés en fonction de la population et du montant des contributions de chaque bailliage, et surtout qu'il y aura doublement de la représentation du tiers état.
L'élection des représentants a lieu en janvier 1789 et suscite une participation très variable. Les représentants du tiers état sont désignés defaçon indirecte. Seuls les hommes de plus de 25 ans et payant l'impôt ont le droit de voter.

Ouverture des états généraux (mai)
Les états généraux s'ouvrent le 5 mai 1789 par une procession dans les rues de Versailles et une messe du Saint-Esprit, au cours de laquelle Mgr de La Fare prononce le sermon d'usage, honneur que briguait Talleyrand. Ce sermon a fait couler beaucoup d'encre, mais ilest confondu par presque tous les historiens avec un texte apocryphe n'ayant pas de trait commun avec l'original, et a seul été imprimé à l'époque. Après ces préliminaires, le lendemain, 5 mai à Versailles, a lieu l'ouverture de la séance royale dans une salle aménagée à l'hôtel des Menus Plaisirs et dénommée pour la circonstance salle des trois ordres. Cette date marque le début de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Révolution française
  • La révolution française
  • Révolution française
  • Révolution française
  • Revolution francaise
  • La revolution francaise
  • La revolution française
  • Revolution francaise

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !