La religion à l'hôpital

8188 mots 33 pages
La religion à l'hôpital
Organisation et gestion des établissements de santé

INTRODUCTION :
Comme l'a affirmé Henri Pena-Ruiz, « Certains hommes croient en un dieu. D'autres en plusieurs. D'autres se tiennent pour agnostiques et refusent de se prononcer. D'autres enfin sont athées. Tous ont à vivre ensemble. Et cette vie commune, depuis la première Déclaration des droits de l'homme, doit assurer à tous à la fois la liberté de conscience et l'égalité de droits ». Cette réflexion amène logiquement à une conciliation entre les croyances religieuses de chacun et le nécessaire respect de certaines règles à l'hôpital.
Il faut rappeler que l'exercice des professions de santé est historiquement très lié à la religion. En effet, initialement, l'Eglise catholique s'occupait de la médecine puisque la maladie était considérée comme une punition infligée aux individus ayant commis des pêchers. L'Eglise a fondé la quasi-totalité des anciennes universités, permettant ainsi le développement des connaissances médicales, et réglementé l'exercice de la déontologie médicale.
C'est également l'Eglise qui a créé les premiers hôpitaux, en application de la charité chrétienne, parmi lesquels on retrouvait notamment les Hôtels-Dieu et maladreries qui étaient destinés à enfermer les malades, les indigents, les aliénés et les vieillards afin de les mettre à l'écart de la société. Aussi les médecins étaient ils sous la coupe de l'Eglise puisqu'ils devaient par exemple veiller à ce que le curé soit appelé avant le décès du malade pour que ce dernier reçoive l'extrêmeonction, sous peine de sanction.
Progressivement, ces établissements se sont destinés aux soins, avec le principe de laïcité, sans s'opposer aux pratiques religieuses, en respectant le principe d'égalité entre les patients, quels que soient leur religion ou leur sexe.
Cependant, l'évolution a marqué un éloignement, voire un rejet entre la religion et la médecine. La sécularisation du système de santé a en

en relation

  • La religion grecque au ve
    2870 mots | 12 pages
  • La religion au xvième siècle
    1804 mots | 8 pages
  • Peut-on penser une société sans religion ?
    1094 mots | 5 pages
  • La religion est elle esssentiel à l'homme
    658 mots | 3 pages
  • Faut-il vraiment en finir avec la religion
    1035 mots | 5 pages
  • Dissertation : la religion sous la révolution
    682 mots | 3 pages
  • Les religions à l'hopital
    354 mots | 2 pages
  • eau dans la religion
    3456 mots | 14 pages
  • La religion d'aujourd'hui
    825 mots | 4 pages
  • La religion dans le monde
    911 mots | 4 pages