La science peut-elle remplacer la philo?

Pages: 15 (3667 mots) Publié le: 28 mai 2013
La science peut-elle remplacer la philosophie ?

Certains le pensent. On retrouve par exemple cette idée chez les défenseurs d’un athéisme “militant”, qui pensent que la question de l’existence de Dieu est réglée par la science (par la négative bien sûr), et pour qui les nuances apportées par certains philosophes, par exemple celle de la distinction entre naturalisme méthodologique etphilosophique, qui font de l’athéisme un positionnement métaphysique (certes assez défendable), sont simplement malvenues... Cette tradition est sans aucun doute la digne héritière du positivisme et du scientisme.

Plus récemment, le livre de Stephen  Hawking et Leonard Modlinov “Le grand design” propose lui aussi une thèse anti-philosophique en soutenant qu’aujourd’hui la philosophie inutile, dépassée parles sciences qui seules nous permettent d’en savoir plus sur les “grandes questions existentielles”.

La principale critique qu’on puisse faire aux thèses anti-philosophique est celle de Daniel Dennett : “There is no such thing as philosophy-free science; there is only science whose philosophical baggage is taken on board without examination”; qu’on peut traduire par : “Il n’y a pas de sciencesans philosophie, il n’y a que de la science embarquant un bagage philosophique sans examen”. Autrement dit un scientifique qui affirme ne pas faire de philosophie est comme Monsieur Jourdain faisant de la prose : il fait de la philosophie sans le savoir.

De manière générale on peut reprocher aux thèses anti-philosophiques, leur promptitude excessive à considérer que notre savoir actuel estdéfinitif et complet, ou du moins le paradigme actuel.

Ce qui importe, donc, c’est de recadrer la pratique scientifique, de relativiser sa prétention à fonder une ontologie “totalisante” en la contextualisant au sein d’une démarche de fondation de la connaissance plus vaste, plus profonde et plus lucide. Non pas que la science soit dénuée d'enseignements [EDIT] - et il ne s'agit pas non plus de revenirsur l'objectivité et l'universalité de ces enseignements, ni de faire de la science un "discours parmi les autres" indistinct des pseudo-sciences - mais il n'est pas évident que ceux-ci épuisent la réalité, même à la limite.
On peut dire, pour simplifier, que la science n’est que l’élaboration d’un modèle mathématique auquel on fait correspondre une pratique expérimentale.

Il s’agit ici d’uneconception assez large de la philosophie, qui implique sans doute que tout scientifique, dès lors qu’il mène une réflexion sur sa pratique, dès lors qu’il interprète les résultats scientifiques ou la théorie et les contextualise dans un ensemble de questions plus vastes, ou dès lors qu’il questionne les concepts de base de son paradigme, est aussi un philosophe. La philosophie serait une composanteessentielle de la science, en particulier pour accompagner les changements de paradigme.

Nous avions défini la philosophie comme une entreprise de naturalisation du discours permettant de savoir “de quoi on parle” en précisant les concepts. A la lumière de ces nouvelles considérations sur son articulation aux sciences, sur son rôle d’espace englobant, on peut également y voir une entreprise dedéfrichage conceptuel, une avant-garde de la connaissance. Mais il faut surtout y voir le cadre englobant de toute connaissance, le seul au sein duquel il est possible de ramener les questions à des problèmes scientifique, de fonder de nouveaux concepts, de remonter l'arbre de la connaissance, sans garantie d'en trouver la fin. Ceci fait d’emblée de la philosophie une “méta-discipline” scientifique.Le sens du problème
Le problème est de savoir s'il y a une place pour la philosophie dans une société qui pense que la science et la technique peuvent tout nous apporter. La pensée philosophique est une pensée rationnelle mais non scientifique. Elle se présente comme une intégration critique de la science et de la pratique. Son objet est, soit le tout (conception antique), soit l'homme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La machine peut-elle remplacer l'homme
  • La télévision peut-elle remplacer les livres ?
  • La science remplace t'elle la philosophie
  • La philo et sciences
  • Philo des sciences
  • philo la science
  • philo science et religion
  • Est-ce que la science peut nous rendre heureux?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !