La situation difficile en république dominicaine

Pages: 5 (1027 mots) Publié le: 5 mai 2010
La situation difficile en République Dominicaine

Chaque année, des milliers d’Haïtiens quittent le pays pour espoir d’avoir une vie meilleur, ils se dirigent en République Dominicaine. Étant donnée qu’ils ont aucune preuve d’identité, aucun papier légal, ils doivent entrer entrer dans le pays de façon non légal. Ils utilisent des réseaux organisés de passeurs et de buscones (trafiquanthaïtiens et dominicains) qui leur font miroiter des emplois illusoires et leur demandent des sommes exorbitantes pour leur faire passer la frontière. Les buscones soudoient les fonctionnaires afin que les travailleurs migrants sans papiers soit capable de passer les contrôles mis en place par les militaires.

Une fois que la frontière est traversée, la plupart de ces travailleurs sont envoyés dans desbateyes. En tout, 30 000 travailleurs sont engagés chaque année dans la saison de la canne à sucre. Même s’ils ont un emploi beaucoup de ces gens Haïtiens sont expulsé dans leur pays par le service de l’Immigration, la police les arrêtes ou l’armé et les renvoie sans examiner leur papiers ou leurs situations. De plus, une grande discrimination est présente sur la nationalité et la race qui aggravele phénomène. Pour être capable d’arrêter les immigrés sans papier, les autorités utilise le profilage racial. Les jeunes hommes noirs sont très souvent touchés par cela. Peut importe leur situation, qu’il possède carte de crédit, papier valide, carte de résident, ils sont renvoyé de force en Haïti car les autorités disent que les papiers sont faux. « Quand vous êtes noir, que vous ayez ou non unecarte d’identité ou un certificat de naissance, ça ne change rien. Ça n’a aucune valeur, explique Téolé, un Dominicain d’origine haïtienne qui travaille pour la défense des droits des immigrés haïtiens. Dans la rue, face aux agents de l’immigration, vous n’avez plus aucun droit. » Les personnes expulsés ne réussissent même pas à aviser leurs familles ni a récupéré leurs biens et leurs petitessommes d’argent

Les bateys sont de plus en plus surpeuplé par des gens qui y travail pour des salaires ridicule, environs 500 000 homme, femmes et enfant sont prisonniers de ses bateyes. Ils travaillent de environs quinze heures par jours et ne sont même pas certains d’avoir un salaire. Sans oublier que les enfants d’Haïtiens qui sont nées en République Dominicaine ne sont pas reconnu ni par legouvernement Républicain ni par le gouvernement Haïtien, ces enfants sont estimée à 250 000. Les personnes Haïtiennes qui déménagent en république se font la plupart du temps une femme, avec qui ils ont plusieurs enfants donc, ils n’ont pas d’autre choix que de d’aller faire la coupe de canne a sucre pour faire vivre leur famille. Étant donné qu’en Haïti il n’y a pas d’emploi ils doivent rester enRépublique Dominicaine. Le salaire est tellement ridicule qu’ils reçoivent en moyenne 1 $ américains par jours et en plus de tout cela les compagnies se donne des taxes sur cela car ils disent leurs donner des services qui sont inexistants. De plus, les gens qui pèsent la canne à sucre sont très malhonnêtes, la plupart du temps, ils ne disent pas le poids exacte du chargement et les travailleursn’ont pas le droit de voir le poids indiqué. Somme tout, les familles qui vivent dans les bateyes de la république dominicaine sont parfois plusieurs jours sans manger, ils boivent un peu d’eau et se disent que dieu va bien les garder en vie avec tout la misère qu’ils vivent. Sans oublier qu’ils doivent faire des kilomètres pour essayer de trouver de l’eau potable. Ce manque de nourriture et d’eaupotable mènent de graves conséquences comme des maladies mortelles à des êtres humains qui méritent autant une vie seine comme la notre. Finalement, un pays comme la République Dominicaine, plus précisément dans les Bateyes ont un grande besoin d’aide de la part de tout le monde car la situation est très difficile. L’aide pour être très facilement réalisable car ses gens ont besoins de choses...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Republique dominicaine
  • Etude pays République Dominicaine
  • Les femmes et le travail en république dominicaine
  • Marketing du tourisme
  • Les débuts difficiles de la troisième république
  • début difficile de la 3eme république
  • La difficile acceptation de la république de 1848 à 1914
  • Mémoire d'une situation difficile vécu en stage

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !