La subjectivité par delà la conscience

Pages: 12 (2926 mots) Publié le: 29 octobre 2009
Chapitre 2: La subjectivité, par delà la conscience: le problème de l’inconscient

Ce qui nous intéresse est qu’Est-ce qui dans le sujet lui-même l’entrave?
Qu’Est-ce qui l’empêche d’être ce qu’il veut être?
Qu’Est-ce qui en nous-mêmes résiste à notre conscience?

On est à la recherche de la part de nous même qui nous échappe. Tout se passe comme si « je » était un autre.
Commentcomprendre que je sois moi et pas moi?
Il y a des choses dont je n’ai pas conscience et qui sont des entraves.

Inconscient: ce qui empêche la conscience d’être elle-même, pleine, d’exercer son pouvoir
Non-conscient: ce que notre conscience ignore sans que cela ait des conséquences dans son fonctionnement.
Ex: nous n’avons pas conscience de la circulation du sang dans notrecorps. Cela n’entrave en rien notre conscience.
L’inconscient Est-ce que nous ignorons nous même, ce qui peut nous mettre en danger.
Ex: rêves non contrôlés

I- De l’altérité des croyances magiques à l’altérité en la tradition philosophique

Alter= l’autre, ce qui est moi et pas moi

A- La possession

La plupart des croyances magiques ou religieuses propose unepensée de l’envoutement ou de la possession.
Qu’Est-ce qu’un possédé?
Celui qui à l’extérieur est lui mais à l’intérieur est dominé par quelqu’un d’autre. C’est une autre créature qui brime le sujet existant. Le possédé fait l’expérience d’être lui et un autre.
Dia= à travers
Ble=ballein=jeter
Diable= celui qui divise, celui qui se jette à travers

Celui qui est possédé par le diable croitvivre cette expérience de la division. Les sujets pouvaient être comme dépossédés d’eux-mêmes car une autre créature le possède. Il y a dans le sujet une part qui lui est étrangère et il en est conscient.
Qu’elle est la part de moi-même qui a pris possession de?

B- La division avec soi-même dans la tradition philosophique

Axe: axe platonicien à part sombre du sujet= état d’ignorance

Je suisdifférent d’avec moi-même parce que je ne me connais pas.
à injonction socratique = connais toi toi-même
Je ne me connais pas parce que je crois me connaître. Je suis possédé par des choses étrangères que je crois miennes ex: le préjugéà donner l’impression que c’est une pensée propre alors que c’est une pensée d’emprunt. Dans le préjugé, c’est l’autre qui vit en moi et je l’ignore. Jepense adhéré a une vérité, alors qu’au fond c’est étranger (cf. cours sur la vérité)
Comment d’autres hommes peuvent prendre le pouvoir en nous? (ex: la propagandeà il est l’instrument de la pensée d’un autre)
La façon d’éviter cela est de développer se pensée des influences extérieures afin que l’on se réapproprie sa propre pensée.
Comment l’ordre des passions peuvent m’éloigner de moi-même?
Jesuis l’œuvre des passions mais elles peuvent l’éloigner de moi-même, de ce que je ne suis pas habitué à faire ex: amourà on devient obsessionnel, jaloux…On n’arrive plus à être raisonnable. On est emporté par la passion. Le sujet est submergé par une part de lui-même. La passion vient obscurcir la conscience et ses pouvoirs. L’ignorance, la patience,…ont pu être conçu comme des menaces pour laconscience? Néanmoins, se sont des événements ponctuels (qui ne durent pas). On va chercher à élucider une part du sujet qui serait opaque et oriente d’une manière fondamentale les existences subjectives à grande théorie de l’inconscience.

III- L’invention de l’inconscient

Freud est le premier à penser que chaque sujet porte en lui-même, à coté de la conscience, un inconscient qui a ses règlespropres et qui influence de manière déterminante l’existence du sujet.
Freud est médecin de la fin du XIXème siècle, viennois. Autrichien qui durant ses études se passionne pour la psychiatrie naissante.
XIXème siècleà la médecine se spécialise par brancheà naissance de la psychiatrie
Il s’intéresse aux cas d’hystérie. Les hystériques focalisent de manière ambigus l’attention des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La conscience et la subjectivité
  • Philosophie
  • La subjectivité
  • La subjectivité
  • Internet et subjectivité
  • Subjectivite du journalisme
  • La subjéctivité du droit
  • Subjectivité du poète

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !