La théorie de la contingence

Pages: 33 (8082 mots) Publié le: 23 juin 2013
La théorie de la contingence















introduction

Le sens commun fait volontiers comprendre qu’il n’existe pas d’organisation meilleure que les autres mais ne fait pas entendre pour autant que toutes les organisations sont efficaces. C’est l’étude de ces organisations qui nous intéresse ici ; on peut les approcher de deux façons différentes : d’un point de vueéconomique ou d’un point de vue non-économique. L’étude non-économique des organisations renferme à la fois l’école des relations humaines, les théories administratives et scientifiques du travail, l’approche dite fonctionnaliste de ces mêmes organisations et la théorie de la contingence sur laquelle nous allons nous pencher plus en détails.

Dans une optique différente aux autres théoriesd’organisation, la théorie de la contingence insiste sur l’hypothèse de base que les organisations dont les structures internes répondent au mieux à la demande de l’environnement parviendront à une meilleure adaptation et donc à une meilleure efficacité. C’est là son côté « innovateur » ; à savoir que les grands sociologues qui l’ont étudié ont tous cherché à comprendre les rapports unissant laperformance au contexte. L’organisation va dépendre de son environnement de deux manières : elle va s’en inspirer, d’une part, et elle va l’enrichir de sa production, d’autre part. Cette optique, définie comme théorie de la contingence structurelle, a été très largement traitée depuis le début des années 60 sous forme d’antithèse à celles jugées trop internes. Nous pouvons donc ici nous interrogersur le contenu et sur la fonctionnalité de cette théorie.

C’est dans le but d’apporter une réponse à cette problématique que nous nous intéresserons dans un premier temps aux travaux faits à ce sujet à partir de 1960 (description de typologies). Dans un deuxième temps, nous consacrerons une étude plus approfondie de la théorie de la contingence selon Henry Mintzberg qui se fait en quelquesorte le zénith de tous les travaux précédents. Enfin, nous tâcherons de voir quelles sont les limites de la contingence.




le lancement et le développement
d’une théorie

L’idée de départ est de s’intéresser à l’organisation, la structure et l’environnement. La structure est liée à l’environnement. Dés 1960, la théorie de la contingence réfute le postulat du « one best way » :il n’y a pas qu’une bonne méthode, il n’y a pas qu’une manière de faire les choses ; c’est à dire qu’il n’y a pas de comportement automatique en matière d’organisation. Le bon fonctionnement n’est pas dû au climat interne et à la bonne structure. Elle rejette les lois universelles en matière de management (notion de ratio comme élément de diagnostic de l’organisation). C’est un courant de penséeque l’on retrouve dans plusieurs disciplines (stratégie, sociologie).




A. Les recherches du groupe d’Aston (1960-1975)

Le groupe mélange différentes disciplines : sociologie, psychologie, économie, anthropologie. C’est une méthode de recherche anglo-saxonne (on quantifie tout - à l’inverse de la française où l’on qualifie tout -) que l’on peut considérer comme un système demesures adapté.

Objectifs du groupe :
1. Mesures précises et objectives de la structure.
2. Comparaison des différences entre les organisations.
3. Tentative d’explication de ces différences.
4. Établir des liens avec la performance de l’organisation.

1. L’étude et les résultats

Caractéristiques :
1. Spécialisation : degré de division du travail.
1. Standardisation des tâches :degré d’emploi et de règles pour contrôler les tâches.
2. Standardisation des pratiques de gestion du personnel à travers un système de promotion et de sanction.
3. Formalisation : caractère écrit des procédés et des instructions.
4. Centralisation : autorité de prise de décision est localisée au sommet de la hiérarchie (oui + non).
5. Configuration : forme de la structure, nombreux niveaux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La théorie de la contingence
  • theorie de la contingence
  • Théorie de la contingence
  • Théorie de la contingence
  • Henry mintzberg et la théorie de la contingence
  • Les Théories De La Contingence Des Organisations
  • Théorie de contingence mintzberg henry
  • Les théories de la contingence des organisations

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !