La tragédie classique et ses règles

Pages: 5 (1186 mots) Publié le: 5 janvier 2011
La période productive de RACINE coïncide avec une partie du règne de Louis XIV. Elle appartient à un mouvement des idées et du goût désigné sous le terme de Classicisme

I. Le Classicisme dans son siècle
a. Le renouveau de la tragédie  (1620 - 1636)
• Fin XVI : la tragédie humaniste connaît une crise qui finit par provoquer sa disparition,
la tragédie paraît menacée par deux genresintermédiaires, la tragi-comédie et la pastorale.
La tragi-comédie est une tragédie qui finit bien. C'est surtout une tragédie romanesque : l'amour y tient une grande place, les péripéties abondent et les scènes familières succèdent aux scènes tragiques. La tragi-comédie se soucie, en général, assez peu de la règle des unitésLa pastorale, quant à elle, est une idylle entre bergers et bergères, dans uncadre champêtre. Leurs amours longtemps contrariées, sont finalement victorieuses. Dbt XVII : la tragédie est à repenser et à reconstruire.
• Trois phénomènes expliquent le renouveau  de la tragédie :
- de meilleures conditions matérielles (nouvelle salle de théâtre (Théâtre du Marais), alors que jusqu’en1630, Paris n’en avait qu’une seule + installation d’une troupe professionnelle (les « Comédiens du Roi ») + théâtre devient un loisir à la mode).
- De nouveaux dramaturges de talent : SCUDÉRY (1601 - 1667) ; ROTROU (1609 - 1699) , CORNEILLE (1606 - 1684) ; RACINE (1639 - 1699).
- La redécouverte de la Poétique d’ARISTOTE : les théoriciens méditent les préceptes de cette oeuvre et élaborentprogressivement une tragédie régulière, c’est-à-dire qui obéit à des règles précises => naissance de la tragédie classique.

b. La tragédie classique et les marques de son époque
La tragédie classique s’inscrit dans son époque (même si elle reste étrangère à l’actualité) à travers l’adhésion à l’absolutisme et aux thèses largement acceptées d’une conception pessimiste de la condition humaine.
•Le poids de l’absolutisme :  Louis XIV impose l’idée de la domination d’un seul (prestige du monarque, centralisation des talents, des charges et donc des richesses, à la cour de Versailles). La seule gloire dispensée est celle du  monarque. Ainsi, les personnages de RACINE ne sont plus de  vaillants héros recherchant l’exploit chevaleresque qui fondera leur gloire et assurera leur conquêteamoureuse (comme chez CORNEILLE par exemple)
• Le refus des faits d’actualité : aucun des événements importants de l’époque (Guerre de Hollande, révocation de l’Édit de Nantes...) ne sert de base à la tragédie classique. Il y a une volontaire indifférente à l’actualité : la tragédie classique est avant tout préoccupée des aspects permanents de l’être humain (ses mœurs et ses sentiments). Les thèmesseront choisis dans ce qui appartient au général (l’Antiquité par exemple).
• Le pessimisme : l’idéal humain a donc perdu son aspect héroïque mais il est encore rabaissé par la rigueur de la théologie qui s’inspire de Saint Augustin (évêque du Vème prônant la sévérité). Celui-ci enseigne que l’homme, privé des lumières et des secours de Dieu, est livré à lui-même. Il est incapable de trouver lavérité et de juger (esprit), et il est la victime de ses passions qui l’entraînent (cœur). C’est cette vision pessimiste que l’on retrouve dans Phèdre (elle sera soumise aux pulsions de l’instinct).

II. Les caractéristiques de la tragédie classique
a. Le respect des genres anciens
• L’ambition de la conformité : L’auteur classique ne cherche pas à surprendre par l’invention de genres nouveaux(comme ce sera le cas au XIXème avec le drame romantique). Il reprend donc les genres définis depuis l’Antiquité : la tragédie, la fable, la comédie.
Il ne vise pas non plus à réformer les idées (à la différence des auteurs du Siècle des Lumières qui suit), ni à bousculer ou libérer les mœurs. On comprend dès lors que les dramaturges reprennent des tragédies antiques comme RACINE le fait en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La tragédie et les règles classiques
  • Les règles de la tragédie classique
  • les règles de la tragédie classique:
  • Règles de la tragédie classique
  • Les règles de la tragédie classique
  • Les règles de la tragédie
  • Tragédie classique
  • Tragedie classique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !