La traite négrière à bordeaux

915 mots 4 pages
La traite négrière à bordeaux

La naissance et l'expansion de la traite négrière reposent sur le choix fait par les Européens, au début du XVIe siècle, d'avoir recours à une main d'oeuvre composée d'esclaves travaillant au sein de plantations. La population précolombienne ayant été décimée par les Espagnols et leurs microbes, le choix s'est porté sur les Noirs que les Portugais achetaient le long des côtes africaines depuis le milieu du XVe siècle. En outre, ce choix est également conforté par le statut des hommes : les populations américaines sont libres, alors que les Noirs sont déjà des esclaves .
A partir du 16 janvier 1716, une lettre patente du roi autorise Bordeaux, Rouen, La Rochelle, Nantes et St Malo à pratiquer la traite des esclaves.

Bordeaux est une commune du sud-ouest de la France, situé dans le département de la Gironde. La ville est connue dans le monde entier pour sa viticulture, surtout depuis le XVIII siècle, qui fut pour elle un véritable âge d'or. Le climat de l'Aquitaine est de type océanique.

A Bordeaux, le port se lance au début du XVIIIe siècle dans ce commerce avec les colonies : c’est un énorme succès.
Traite et esclavage ne forment pas obligatoirement un couple indissociable. En effet, on peut considérer la traite comme la « production », le transport et la vente des esclaves. Or l'esclavage n'implique pas nécessairement le recours à la traite. L'esclavage est la condition d'un individu privé de sa liberté, qui devient la propriété d'une autre personne, exploitable et négociable comme un bien matériel. Il a débuté à l'Antiquité, et a survécu de différentes manières au passage au Moyen-Age. Alors qu'en Occident, on commence à remplacer les esclaves de différentes origines par des nègres, le monde arabo-musulman connaît l'apogée de son réseau de traite des noirs. C'est ainsi que commence la traite négrières qui se répandra dans toute l'Europe.

Bordeaux a deux avantages essentiels vis-à-vis

en relation

  • Esclavage
    3991 mots | 16 pages
  • Le voyage d'un navire négrier bordelais au Mozambique (1787-1788)
    1419 mots | 6 pages
  • l'esclavage à bordeaux
    1088 mots | 5 pages
  • Marché colonial à Bordeaux au XVIII ème siècle
    3754 mots | 16 pages
  • Teetering negriere
    5821 mots | 24 pages
  • La trete negriere
    5874 mots | 24 pages
  • La chevelure
    960 mots | 4 pages
  • h1h2h3h4
    1756 mots | 8 pages
  • La traite négrière du xvie au xixe siècle
    572 mots | 3 pages
  • L'esclavages
    328 mots | 2 pages