La sociologie de la mode et du corps féminin

963 mots 4 pages
Au fil du temps, les vêtements sont devenus plus qu’une nécessité de la vie humaine. Le Néandertal se couvrait de peau de bêtes pour se protéger contre le climat froid et défavorable. En revanche l’Homo sapiens, grâce à des outils élaborés, servait de poinçons pour trouer les peaux et d’aiguilles à chas en os ou en ivoire pour coudre leurs vêtements. Il utilisait même les fibres végétales et les tendons d’animaux en tant que « fils ». De nos jours, les vêtements ont un caractère plus important que sa fonction d’une simple nécessitée. La mode, telle qu’on la connaît aujourd’hui en tant qu’un concept et phénomène social universel, n’était qu’une création occidentale. La mode est en fait liée à l'avènement occidental des sociétés bourgeoises. L'apparition de la bourgeoisie a marqué l’émergence de l’aristocratie. Leur puissance politique, économique et sociale dans la société était représentée par leur mode de vie différent de la population locale. Les vêtements et les costumes ont été des aspects très visibles pour marquer cette distinction entre ces classes sociales : l'aristocratie et les autres. On remarque alors depuis des siècles que la mode sert à représenter une image de nous aux autres. Si on considère la mode comme une industrie de l’habillement et du luxe, elle englobe également les modes de consommation des individus, groupes ou classes sociales qui utilisent les vêtements pour définir leur identité dans la société. Que ce soit l’homme ou la femme, la mode joue un rôle pour se présenter dans une manière précise. D’ailleurs, certaines tenues rendent une image visuelle stéréo typique. Par exemple, vêtement tout noir, jeans troués, grosses bottes, etc. symbolise la « tenue emo » ou t-shirt imprimés, chemises avec un cardigan, nœud papillon, lunettes indique la « tenue geek » ou encore la « tenue chic » est démontré par robes, jupes, chaussures aux talons hauts, veste et cravate, etc. On utilise la mode pour s'identifier avec un groupe social. C’est un besoin

en relation

  • Sociologie de la mode Monneyron Frederix
    29954 mots | 120 pages
  • Analyse sociologique et marketing du marché des grandes tailles
    8221 mots | 33 pages
  • etudiante
    31049 mots | 125 pages
  • Exposé domination masculine de pierre bourdieu
    7177 mots | 29 pages
  • Concours
    1695 mots | 7 pages
  • Stéréotypes sur la femme
    1229 mots | 5 pages
  • Mémoire d'épistémologie en m1 sur la notion de genre disqualifiée
    5696 mots | 23 pages
  • Sociologie de l'alimentation
    2108 mots | 9 pages
  • Sociologie De L Accouchement
    2160 mots | 9 pages
  • Introduction histoire du sport féminin
    693 mots | 3 pages