Le bel avenir de la finance islamique

Pages: 5 (1015 mots) Publié le: 12 décembre 2013
Le bel avenir de la finance islamique
Export PDF

Titre
Le bel avenir de la finance islamique

Date
2012-04-18

Source
L'Agéfi Suisse

Texte intégral
Est-elle une alternative réelle au système financier dominant? Le simple fait qu'une telle question se pose aujourd'hui est
significatif.L'influence financière grandissante du monde musulman est à nouveau sur le devant de la scène - entémoignent les discussions dans lesquelles le gouvernement britannique est engagé avec un fonds souverain d'Abou Dhabi
pour lui vendre quelques-unes des 82% de parts qu'il détient dans la Banque royale d'Ecosse. Le poids croissant de la
finance islamique pose également un défi systémique quant à la manière dont se pratique très majoritairement la finance à
travers le monde.Après des débutsmodestes dans les années 1990, la finance islamique brasse maintenant
mille milliards de dollars! Le marché estime que la finance islamique est promise à un futur brillant en raison d'une
démographie favorable et de l'augmentation des revenus des communautés musulmanes.Malgré le scepticisme
concernant l'adaptation de la finance islamique au système financier international, les grandes banquesachètent des
obligations islamiques et créent des succursales qui pratiquent la finance islamique. Les centres financiers non musulmans
(Londres, Singapour et Hong-Kong) ont adopté des lois spécifiques pour faciliter les opérations des banques islamiques et
des institutions financières qui leur sont associées.Comment considérer cette évolution du point de vue de la
finance occidentale et del'analyse économique classique? La finance islamique constitue-t-elle une alternative réelle au
système financier dominant?Le simple fait qu'une telle question se pose aujourd'hui est significatif. Il n'y a pas si
longtemps, la finance islamique était superficiellement assimilée à un système sans taux d'intérêt, susceptible de conduire à
une utilisation inadéquate et inefficace des ressources.Paradoxalement, c'est précisément cette mesure - des taux d'intérêt
nuls ou très bas - à laquelle les banques centrales ont généralement recours quand elles procèdent à un relâchement
monétaire de grande ampleur.La finance islamique repose sur deux préceptes fondamentaux: l'interdiction
absolue d'appliquer des intérêts aux transactions financières et des normes éthiques exigeantes, tant de la partdes
créanciers que des emprunteurs. Il est à noter que c'est Keynes qui fournit la meilleure justification économique d'un
système à taux d'intérêt nul dans sa Théorie générale: "Les dispositions contre l'usure sont l'une des pratiques
économiques les plus anciennes que l'on connaisse... Dans un monde où l'on considérait que personne n'était à l'abri, il
était presque inévitable que les tauxd'intérêt, à moins qu'ils ne soient limités par chaque instrument à la disposition de la
société, atteignent des valeurs trop élevées pour permettre une incitation efficace à l'investissement."Il suggérait
que seuls des taux d'intérêt très bas, voire nuls, pouvaient assurer le maintien du plein emploi et une distribution équitable
des richesses. Son soutien à une telle mesure n'est pas en soit unepreuve de son efficacité, mais son analyse montre qu'il
faut l'examiner sérieusement.Il est à souligner que si la finance islamique interdit d'appliquer des intérêts, elle
n'interdit pas de réaliser un profit; ce dernier provient de différentes dispositions qui combinent finance et entreprise. Dans
le fond, c'est un système de partage du profit et des risques basé entièrement sur unfinancement sur fonds propres.Ainsi, la finance islamique diffère du système dominant fondé sur des prêts avec intérêt dans lequel les risques sont
théoriquement transférés au créancier, mais qui en pratique sont collectivisés en cas de crise. Toutes choses étant égales,
la plupart des économistes estiment qu'un financement sur fonds propres est plus stable qu'un financement basé sur
l'endettement.Il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Finance islamique
  • La finance islamique
  • Finance islamique
  • Finance islamique
  • la finance islamique
  • Finance islamique
  • Finance islamique
  • Finance islamique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !