Le bonheur depend-il de nous

Pages: 6 (1331 mots) Publié le: 10 janvier 2011
LE BONHEUR DEPEND-IL DE NOUS ?

Introduction
Ce sujet nous invite à nous interroger sur les conditions de notre bonheur. Nous le recherchons tous mais dans quelle mesure pouvons-nous y contribuer ? Le bonheur étant un état de plénitude durable et entier, on dit qu’il est illusoire, et c’est davantage la satisfaction de tous nos désirs qui peut nous donner ce sentiment profond. Pour cela, ilfaudrait que le monde s’adapte à nos attentes, ce qui n’est pas le cas. Pour être heureux, l’homme n’a, semble-t-il, pas de meilleure alternative que d’accepter sa condition en adaptant ses désirs et besoins à la réalité de son existence. Mais par nature, n’est-il pas enclin à toujours essayer de transformer l’ordre des choses sans jamais renoncer à améliorer son sort ?
Nous verrons dans unpremier temps que la raison et la sagesse nous font penser que notre bonheur passe par l’acceptation des évènements et circonstances que nous ne contrôlons pas ainsi que par la maîtrise de nos passions et désirs. Dans une deuxième partie, nous montrerons que le propre de l’homme n’est pas dans la résignation et que ses aspirations le poussent sans cesse à agir. Dans ce cas, quelles sont les motivationsqui doivent déterminer ses actions ?

Développement
Il semble à priori que le bonheur ne dépend pas toujours de notre volonté mais de facteurs extérieurs qui selon les cas jouent plus ou moins en notre faveur : la naissance, les aptitudes physiques et intellectuelles, l’environnement social… En effet, comment être heureux dans des conditions que nous n’avons pas choisies et qui s’imposent ànous parfois avec injustice ? Par ailleurs, l’homme a cette capacité d’avoir pleinement conscience de ce qu’il est et de son vécu ; la peur pour lui-même et ceux qui lui sont chers de la mort, de la souffrance et de la maladie ne peut lui être étrangère. Pour Epicure, atteindre le bonheur par nos propres moyens et surtout, supprimer cette peur, source de notre angoisse, en acceptant la mort nousapporterait la sérénité. Ne resteraient que des émotions sur lesquelles nous pouvons agir : ambitions déçues, chagrins d’amour… Epictète, de son côté, recommandait de ne vouloir que ce qui est à notre portée (nos désirs, pensées, jugements…), de renoncer à « ce qui ne dépend pas de nous » (ce qui dépend donc en partie ou totalement du hasard comme l’argent, la beauté, la santé…) et sur lequel notrevolonté n’a pas de prise, tout en se préservant de l’emprise de nos passions qui troublent le jugement et nous entrainent dans un état de servitude. Descartes part lui aussi du postulat qu’il « vaut mieux changer nos désirs que l’ordre du monde » donc accorder nos désirs avec la réalité. Sa pensée s’apparente donc à celle des anciens philosophes qui conseillaient d’abandonner certains de nos désirspour contourner notre impuissance et parvenir au bonheur. Il estime toutefois qu’il ne faut pas pour autant se soumettre à tout ce qui nous est extérieur et qu’il appartient à chacun de nous de déterminer ce qui lui est vital et essentiel et ce qui est superflu. Selon lui, le bonheur réside dans « l’accord entre nos désirs et l’ordre du monde ». Les désirs nous sont propres et varient en fonctionde chacun alors que l’ordre du monde caractérise pour Epictète « ce qui ne dépend pas de nous ». Il faut par ailleurs faire la distinction entre ces désirs qui ne demandent qu’à être satisfaits pour se renouveler et nos besoins qui reflètent des aspirations plus profondes et essentielles à notre bonheur. Pour ne pas nous laisser envahir par une insatisfaction permanente, il considère que nosdésirs doivent donc passer par une auto-limitation volontaire partant du principe que l’on ne peut désirer ce que l’on possède et qu’à contrario, on ne désire que ce que l’on n’a pas. Les stoïciens recommandaient eux aussi de réfréner nos désirs. Epicure considérait avec sagesse qu’il faut renoncer à tous les plaisirs vains, préserver les désirs naturels et nécessaires (« Il ne faut pas rechercher...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le bonheur dépend-t-il de nous ?
  • Le bonheur dépend-il de nous
  • Notre bonheur dépend-t-il inévitablement des autres
  • Le bonheur de l’humanité dépend t-il de la science et de la technologie?
  • Le bonheur de l’humanité dépend t-il de la science et de la technologie?
  • La vérité depend elle de nous
  • La vérité dépend-elle de nous ?
  • La vérité dépend-elle de nous ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !