Le classicisme

1139 mots 5 pages
Le classicisme

Le classicisme est un phénomène français qui s’est déroulé au XVIIe siècle. Il est en opposition au baroque et au romantisme. Il désigne une période littéraire qui est qualifiée de grand siècle. Les écrivains sont alors considérés comme une richesse culturelle éternelle et comme une référence perpétuelle. Le mot classique vient du latin « classicus » qui signifie « premier ordre », « exemplaire ». Aujourd’hui, ce terme sert à qualifier un idéal d’ordre, de rigueur, de clarté et de sobriété et à qualifier également des œuvres capables de survivre aux variations des modes. Dans la langue commune, un classique est une œuvre. Le classicisme est apparu au début des années 1660 lors du règne de Louis XIV (1661 – 1715). Le style classique donne une image de grandeur et de stabilité au règne de ce dernier. C’est pour cette raison que ce courant traduit la vision du monde de l’absolutisme monarchique. La fin du classicisme se passe en 1687. Le classicisme possède des caractéristiques bien précises. Tout d’abord, l’imitation des anciens est très présente ; pour les auteurs classiques, l’Antiquité est un véritable modèle et est donc une garantie de perfection. Ensuite, ils ont pour devise d’instruire et de plaire. De plus, les auteurs ont une conception universelle de l’homme, c’est-à-dire qu’ils décrivent l’Homme en général, plus précisément l’Honnête homme. Ils rejettent le particulier. Les auteurs ont une conception du beau très fixe, avec un respect « du bon goût ». Les écrivains font une analyse morale très complexe des personnages. Les classiques visent la vérité, la vraisemblance et la bienséance dans leurs œuvres. 1. Littérature
Les romans classiques sont courts et leurs intrigues sont simples et réalistes. On remarquera par contre une analyse psychologique des personnages très complexe.
Dans la littérature, on retiendra comme auteur Madame de La Fayette et Jean de La Bruyère. 2. Théâtre
Dans le théâtre, le classicisme impose la

en relation

  • classicisme
    2982 mots | 12 pages
  • Le classicisme
    4917 mots | 20 pages
  • La classicisme
    319 mots | 2 pages
  • Le classicisme
    253 mots | 2 pages
  • Classicisme
    331 mots | 2 pages
  • Classicisme
    571 mots | 3 pages
  • CLASSICISME
    1771 mots | 8 pages
  • Le classicisme
    450 mots | 2 pages
  • Le classicisme
    306 mots | 2 pages
  • Classicisme
    977 mots | 4 pages