Le collectivisme

Pages: 32 (7786 mots) Publié le: 7 juin 2012
Théories de l’ethnicité

Classification des théories

Les théories ou tentatives d’explications liées à l’ethnicité sont nombreuses et très diversifiées. Elles peuvent être distinguées et classifiées de manière diverse en fonction des critères considérés. Il n’y a pas vraiment de classement type, cela dépend des critères utilisés pour distinguer les différentes approches, l’accent mis sur telou tel aspect de l’ethnicité (Martiniello, 1995, p. 39 et Poutignat, 1999, p. 95) : théories subjectivistes/objectivistes ( on s’intéresse aux sentiments d’appartenance ou identification individuelle au groupe ethnique/ on étudie les aspects objectifs de l’ethnicité tels qu’ils e manifestent dans les structures sociales et politiques, et contenu culturel de chaque groupe) théories de l’ethnicitéirrationnelle/théories rationalistes (ethnicité échappe au calcul, aux stratégies des individus/ethnicité est vue comme ressource, instrument utilisé de manière rationnelle dans stratégies sociales ou politiques) théories statiques de l’ethnicité/théories dynamiques (intérêt pour une époque donnée, un moment donné/ changements selon le contexte et le lieu) théories individualistes/ collectivistesou structurelles théories micro-sociologiques/macro-sociologiques assimilationnistes/conflits ethniques culturalistes/instrumentalistes primordialistes/circonstancialistes substantivistes/non-substantivistes naturalistes/non-naturalistes

-

-

Naturalistes Ces théories sont soutenues par un petit nombre d’auteurs actuellement et sont réfutées par la plupart des sociologues (ou chercheurs ensciences sociales) aujourd’hui. Elles sont importantes à connaître parce que c’est à partir d’elles que se construisent les autres théories (de manière critique). Par ailleurs, elles sont proches de certains discours et croyances du sens commun, des idéologies ou des propositions politiques de certains acteurs. Primordialistes (ethnicité comme donnée primordiale)

C’est dans son essai sur lepluralisme culturel de 1915, que Kallen développe l’idée que la source d’attachements primaires et fondamentaux est le fait de la similarité intrinsèque entre ceux qui partagent l’héritage culturel transmis par des ancêtres. Cette similarité n’est pas choisie. Quant à l’approche primordialiste à proprement parler, elle est plutôt attribuée aux travaux du sociologue britannique Edward Shils et del’anthropologue Clifford Geertz.

Poglia Mileti

Page 1

03/02/2006

Edward Shils, en 1957, dans son article « Primordial, persona, sacred and civil ties » a été le premier a utiliser le terme « primordial » pour dire que l’attachement aux membres de la famille et aux parents. Les liens primordiaux sont dotés d’une signification ineffable que les individus attribuent aux liens du sang et quiont une force coercitive sur les individus. Ces liens, fortement connotés émotionnellement sont considérés comme des attributs sacrés et sont caractérisés par l’intensité et la solidarité qu’ils suscitent. Cet article publié dans le British Journal of Sociology utilise un langage un peu mystique pour expliquer cela. Clifford Geertz, en 1963 dans son ouvrage Old societies, new states, reprend cetteidée et montre que les « attachements primordiaux » dérivent d’un sentiment d’affinité naturelle voire spirituelle et ne dérivent pas des relations sociales. Ces attachements reposent sur des données qui sont intuitivement perçues comme immédiates et naturelles (lien du sang, traits phénotypiques, religion, langue, appartenance régionale). Pour Geertz la primordialité est un donné, mais un donnéculturel défend que les liens primordiaux. Ce qui intéresse Geertz, ce sont les modes de loyauté développés par les individus, et ils montrent que ce qu’il appelle les liens primordiaux (ceux qui se traduisent par le parochialisme, le tribalisme, le racialisme) sont plus forts que les autres liens (de classe, partisan, professionnels, syndicats, etc.) et peuvent même concurrencer la nation. Ces...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • collectivisme vs individualisme
  • Individualisme vs collectivisme
  • La politique agricole commune, actions et collectivisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !