Le comique

Pages: 7 (1738 mots) Publié le: 5 janvier 2011
Le comique
dans
L'Ile des Esclaves.



L'évolution du théâtre au XVIIIe siècle est liée à l'évolution de la société. C'est ainsi que les rapports entre maîtres et valets intéressent les auteurs de pièces tels que Marivaux. Sa pièce, L'Ile des Esclaves, fut représentée la première fois en 1725 et évoque deux couples de maîtres et valets naufragés sur une île gouvernée par d'anciensesclaves. Cette œuvre est en apparence une comédie. Mais n'est-elle que cela ? Nous examinerons dans un premier temps la comédie qui est jouée dans cette pièce, ainsi que ses fonctions. Puis nous verrons que cette pièce renferme aussi de la tragédie.

I. Les différents comiques dans la pièce

A – Situation

Parmi les différents comiques, le comique de situation est le plus présent dans lescomédies du XVIIIe siècle. En effet Beaumarchais, dans Le Mariage de Figaro, nous fait rire quand la Comtesse se travestit en sa servante Suzanne pour surprendre son mari qui voulait les faveurs de la domestique. Le comique de situation peut même correspondre à l’intrigue de la pièce. C’est le cas dans Le Jeu de l’Amour et du Hasard de Marivaux. Une suivante et sa maîtresse, une jeune fille debonne famille, échangent leurs vêtements pour que cette dernière puisse observer son prétendant sans être reconnue par lui. Malheureusement pour elle, il a eu la même idée. Le spectateur qui assiste à cette scène ne peut pas s’empêcher de s’en amuser.

L’extrait que j’ai choisi dans L'Ile des esclaves se situe à la scène 3. Aux scènes précédentes, on apprend que deux couples maîtres et valetsse sont échoués sur une île et que la loi de cette île est d’échanger les rôles. Les maîtres, Iphicrate et Euphrosine, doivent prendre la place de leurs domestiques, Arlequin et Cléanthis. C’est une cure pour les maîtres, qui est surveillée par le chef de l’île, Trivelin.

TRIVELIN, à part, à Euphrosine.
II faut que ceci ait son cours ; mais consolez-vous, cela finira plus tôt que vous nepensez. (À Cléanthis.) J'espère, Euphrosine, que vous perdrez votre ressentiment, et je vous y exhorte en ami. Venons maintenant à l'examen de son caractère : il est nécessaire que vous m'en donniez un portrait, qui se doit faire devant la personne qu'on peint, qu'elle se connaisse, qu'elle rougisse de ses ridicules, si elle en a, et qu'elle se corrige. Nous avons là de bonnes intentions, comme vousvoyez. Allons, commençons.
CLÉANTHIS
Oh ! que cela est bien inventé ! Allons, me voilà prête : interrogez-moi, je suis dans mon fort.
EUPHROSINE, doucement.
Je vous prie, Monsieur, que je me retire, et que je n'entende point ce qu'elle va dire.
TRIVELIN
Hélas ! ma chère dame, cela n'est fait que pour vous, il faut que vous soyez présente.
CLÉANTHIS
Restez, restez ; un peu de honte estbientôt passé.
TRIVELIN
Vaine, minaudière et coquette, voilà d'abord à peu près sur quoi je vais vous interroger au hasard. Cela la regarde-t-il ?
CLÉANTHIS
Vaine, minaudière et coquette, si cela la regarde? Eh ! voilà ma chère maîtresse ; cela lui ressemble comme son visage.
EUPHROSINE
N'en voilà-t-il pas assez, Monsieur ?

On peut voir que Cléanthis s’amuse de cette situation alors queEuphrosine n’est pas très fière :
« Cléanthis : Oh que cela est bien inventé !
Euphrosine : Je vous prie, Monsieur, que je n’entende point ce qu’elle va dire. »
Cette scène montre bien le comique de situation, Euphrosine qui est une maîtresse, qui domine normalement, se retrouve en état de faiblesse. Elle en arrive même à supplier Trivelin pour qu’il fasse taire Cléanthis.
« Euphrosine : N’envoilà-t-il pas assez, Monsieur ? »
Alors qu’ Euphrosine est faible, Cléanthis s’habitue à son nouveau statut. Elle va même jusqu’à insister pour qu’Euphrosine l’écoute :
« Cléanthis : Restez, restez … »
Pour le spectateur ou pour le lecteur, cette scène et bien d’autres dans la pièce sont comiques par leurs situations.



B – Gestes
Suivant la situation dans laquelle on se trouve,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Comique
  • Le comique
  • le comique
  • Le comique
  • Le comique
  • Le comique
  • Le comique
  • Le comique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !