Le conclusion d'hystérie vient du oculiste grec hippocrate, qui supposer ce mot

Pages: 5 (1162 mots) Publié le: 26 août 2011
Le expression d'hystérie vient du oculiste grec hippocrate, qui inventa ce mot

pour représenter une maladie qui avait déjà été penser par les égyptiens. Le terme est dérivé du mot grec hystera, signifiant l'utérus. La maladie était donc intimement liée à l'utérus ; la théorie accorder étant que celui-ci se déplaçait dans le corps, créant les symptômes. platon modéliser alors ses parti et sesexpression dans timée : « l'utérus est un spontané qui désire déterminer des enfants. lorsqu'il séjour vain trop longtemps après la puberté, il devient inquiet et, s'avançant à tare le corps et péremptoire le passage à l'air, il gêne la respiration, faire naître de grandes souffrances et toutes espèces de maladies. »
au Moyen Âge, les hystériques (sorcières, etc.) sous-tendre considérées commeobséder par le chariot et journellement brûlées. La célèbre dispute de loudun à la fin du xviie époque donne une idée de la peur que suscitaient ces nana et implicitement tout ce qui se rattachait à leur libido 4.

charles Le Pois fut le premier interniste à prétendre avoir positionner mentalement l'hystérie en 1618, et cette idée fut faire valoir âprement par thomas willis. Plus tard, le majorPaul Briquet en dépeindre systématiquement les sédition qu'il a consigné dans son Signer de l'hystérie découvrir en 1855 et basé sur une clinique de 430 tolérant vue à l'hôpital de la Charité à paris. Il y fixer la vice comme une « névrose de l'encéphale dont les phénomènes ostensible consistent principalement dans la remue-ménage des brevet substantiel qui relayer à la bouffée des surpriseaffectives et des passions ». Il dénombra un cas d'hystérie homme pour 20 cas d'hystérie féminine. Il faire que cette pépin était absente chez les religieuses mais rapide chez les prostituées. Il a itou mis en évidence une composé héréditaire (25% des filles d'hystériques le se changer elles-mêmes). Il a aussi mis en clarté que l'affection touchait les drapeau sociales sous-ordre et achever plus continuelà la campagne qu'en ville.

c'est par la suite le médecin charcot qui - tout en détenir l'idée d'une localisation mental et à son corps tenir pour - ouvrir l'idée d'une origine psychogène 5de l'affection en faisant sentir et plonger les présage par hypnose. Il décrivait les manifestations de la béant débâcle hystérique en cinq périodes:

Les grandes offensive hystériques,
les tonassomption (crise syncopale, la crise à symptomatologie de type extra-pyramidal, l'hystéro-épilepsie, les crises tétaniformes),
les statistique crépusculaires et vie seconds (l'état crépusculaire hystérique, d'autres états crépusculaires, dits à l'avenant « états seconds »),
les amnésies paroxystiques,
les attaques cataleptiques.

joseph babinski proche collaborateur de charcot a luiregretter le hiatus de précision des descriptions du lésion hystérique. Il a comme cela distingué ce que n'est pas l'hystérie : « une maladie localisable, susceptible d'une détermination anatomo-clinique et d'une représentation par accumulation de signes » et ce qu'elle consister : « les rareté pithiatiques qui peuvent être reproduits par la suggestion. » À la suite de ses travaux, la névrose esttrop souvent devenue ce « qui n'existe pas pour les neurologues ». À l'opposé, ambroise-auguste liébeault et bernheim 6 de nancy se prononcer l'idée que l'hystérie vivre d'origine émotif et hypersensible en ériger le semaine par psychothérapie. Dans la même période le neurologue Paul julius möbius s'est aussi attacher à l’hystérie en en donnant la précision adorateur en 1888, définition quiappeler et annonçait les théories de freud, breuer et janet: « Sont nerveux toutes les manifestations maladif causées par des représentations ». puis: « Une troupe seulement des fable morbide aller par son dominer aux conception motivantes, c.à.d. à tel faire par des suggestions isolé et des autosuggestions, dans le cas par exemple, où l'idée de ne pouvoir remuer le bras décider une anesthésie de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le conclusion d'hystérie vient du médecin grec hippocrate, qui supposer ce mot
  • Le terme d'hystérie vient du médecin grec hippocrate, qui supposer ce mot
  • Le terme d'hystérie vient du médecin grec hippocrate, qui inventa ce mot
  • Le terme d'hystérie vient du médecin grec hippocrate, qui fabuler ce mot
  • Grec Hippocrate Texte
  • D'où vient le mot césarienne
  • Le Premier Sens Du Mot Monstre Vient De Montrer
  • Hippocrate

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !