Le déterminisme en sociologie

3239 mots 13 pages
Introduction :

Le terme de déterministe a été introduit dans la première moitié du XIXe siècle, mais le concept s’élabore tout au long de la période classique. C’est le physicien Pierre-Simon de Laplace (1749-1827) qui en donne une formulation dans les sciences de la nature : « Nous devons envisager que l’état présent de l’univers comme l’effet de son état antérieur et la cause de celui qui va suivre. Une intelligence qui […] connaîtrait toujours les forces dont la nature est animée et la situation respective des êtres qui la composent […] embrasserait dans la même formule les mouvements des plus grands corps de l’univers et ceux du plus léger atome, rien ne serait incertain pour elle et l’avenir, comme le passé, serait présent à ses yeux. » (Essai Philosophique sur les probabilités, 1814). Dans cette conception le hasard disparaît et/ou correspondrait à l’ignorance des séries causales qui déterminent les événements singuliers. Le déterminisme ne doit pas être pris dans un sens épistémologique, car toute sociologie est déterministe puisqu’elle rend compte de ce qui est en proclamant « que rien n’est sans raison d’être » (Bourdieu). De ce fait, ce concept doit être pris dans un sens sociologique et s’inscrit dans la tradition durkheimienne, marxiste et fonctionnaliste. Pour E. Durkheim le travail du sociologue est de détruire les préjugés. Chaque fait social doit donc être étudié comme une chose et il définit les faits sociaux comme « des manières d'agir, de penser, et de sentir qui présentent cette remarquable propriété qu’elles existent en dehors des consciences individuelles. Non seulement, ces types de conduites ou de pensées sont extérieurs à l'individu mais ils sont doués d'une puissance impérative et coercitive, en vertu de laquelle ils s'imposent à lui, qu'il le veuille ou non ». De manière générale, on peut définir le déterminisme comme un « processus qui engendre un terme, une fin. L’ensemble des conditions nécessaires pour qu’un phénomène se

en relation

  • Sociologie et déterminisme
    1807 mots | 8 pages
  • Sociologie et dérterminisme
    3524 mots | 15 pages
  • compte rendu sociologie des org Mickael
    661 mots | 3 pages
  • Le crowdfunding
    661 mots | 3 pages
  • Régulation et intégration
    2495 mots | 10 pages
  • Socio
    691 mots | 3 pages
  • Les sujets
    1353 mots | 6 pages
  • sociologie finale
    1065 mots | 5 pages
  • Montesquieu
    2722 mots | 11 pages
  • Composition sur le deterlinisme social
    844 mots | 4 pages