Le détour

613 mots 3 pages
Ecriture personnelle

Le détour est un changement de direction, d’opinion ou encore de raisonnement qui contraint ou permet une personne de ne pas aller droit au but. Cependant, le détour, dans tous les domaines, est-il définit comme une déchéance absolue ou au contraire la satisfaction d’un but recherché? Avant de démontrer que le détour est un moyen de parvenir plus efficacement au but qu’on s’est fixé, je vais prouver que le détour est avant tout une perte de temps et d’énergie.

Le détour est définit comme le recours à un parcours plus long que la voie directe ce qui engendre une perte de temps et d’énergie. Le détour apprend et enrichit, toutefois il peut être vécu comme une perte de temps insupportable. La vie n'est-elle pas un long détour vers la mort ? A cette question, on peut suggérer que oui. On vit en sachant qu’un jour on n’existera plus. Cette pensée pousse à croire qu’on perd du temps et de l’énergie à essayer de vivre. De plus, le détour par le texte, l’art, la publicité suppose une perte de temps. La communication directe et transparente n’est plus vraiment employée. On écrit des « tonnes » de phrases, de formes de politesses et de diplomaties pour au final vouloir juste dire un mot. Ce détour par les mots permet aux personnes d’atténuer leurs souffrances, de vaincre leur timidité, de dire le monde de façon détourné. Enfin, à l’heure d’aujourd’hui, le changement de direction est vécu comme une perte de temps surtout quand on s’est qu’il est possible d’utiliser des voies de communication directe comme les autoroutes, les TGV ou encore l’avion. Toutefois cette perte de temps est parfois voulue car ces voies de communications engendrent des coûts : péage ou encore provoque de l’impatience : bouchon.

Après avoir montré que le détour peut être une perte de temps et d’énergie, je vais maintenant vous prouver qu’il est avant tout un moyen de parvenir plus efficacement au but qu’on s’est définit. En effet, de nos jours

en relation

  • Le détour
    713 mots | 3 pages
  • Le detour
    695 mots | 3 pages
  • Detour
    494 mots | 2 pages
  • Le détour
    443 mots | 2 pages
  • Le detour
    1173 mots | 5 pages
  • Le détour
    357 mots | 2 pages
  • Le detour
    680 mots | 3 pages
  • Le détour
    1245 mots | 5 pages
  • Le détour
    1423 mots | 6 pages
  • Le détour
    787 mots | 4 pages