Le dormeur du val

Pages: 6 (1315 mots) Publié le: 2 février 2011
Objet 1 : La Poésie

Le Dormeur du val,
Arthur Rimbaud, 1871
1) Le paysage :

Le paysage est présenté tel un tableau avec les nombreuses notations visuelles qui décrivent avec précision le lieu. Il ya aussi un arrière plan que l’on découvre dans le premier quatrain «Petit val » l.4 ou encore « trou de verdure » l.1 ; on note aussi la présence d’un premier plan avec le Dormeur et leséléments autour de lui : herbes, cressons et glaïeuls. Les couleurs sont aussi très présentes notamment le vert «herbes »x2, « verdure », « lit vert » et « cresson bleu » bleu= vert foncé. Les autres couleurs sont à dominante blanche ce qui renvoi à l’idée de lumière.
Le champ lexical de la lumière est important et est mis en relief par les trois métaphores : « haillons d’argent » ; « mousse derayons » ; « où la lumière pleut » mais aussi par la versification avec les 2 rejets l.3 et l.4 et avec les 2 premières clausules qui sont des métaphores concernant la lumière et son aspect « liquide ».
Trois personnifications (« chante », « follement », « fière ») décrivent la nature environnante comme une nature en fête ; la rivière notamment semble une fée dotée du pouvoir magique d’habillerd’argent les herbes  qui l’environnent : l’oxymore « haillons / d’argent », appuyé par le rejet du vers 3, semble être là pour exprimer ce pouvoir de métamorphoser la pauvreté en richesse. Enfin au vers 11 la « Nature » est magnifiée d’une majuscule, personnifiée par l’apostrophe, et implicitement comparée à une divinité maternelle.
C’est en conclusion une nature gaie et heureuse.

2) Lepersonnage :

Le personnage est introduit dans le second quatrain avec la mention de son identité et de son âge « un soldat jeune ». Puis la description commence par le haut du corps : « bouche, tête, nuque » (2° quatrain), descend jusqu’aux « pieds » (1° tercet) et remonte jusqu’au cœur : « poitrine » (2°tercet) pour découvrir sa blessure : « deux trous rouges au côté droit ». Comme si le regardparcourait ce corps pour trouver son secret.
Le champ lexical du sommeil et du calme et assez important puisque nous avons l’image du soldat allongé par terre grâce à l’insistance de cette information : « la nuque baignant dans le frais cresson bleu » ; « il est étendu dans l’herbe » ; « dans son lit vert ». De même le verbe « dormir » à la troisième personne du singulier est employé 3 fois et àdes positions privilégiées. Et l’idée de dormir est aussi reprises avec l’expression « il fait un somme ». La description de la bouche met en relief la sérénité du « dormeur ». Tous ces indices conduisent le lecteur à se tromper sur le sens réel de la scène. Mais progressivement on se rend compte que les thermes décrivant le soldat son ambivalent : « bouche ouverte », « pâle », « lit »,« malade », « sa poitrine tranquille » = qui ne respire plus ?...

3) Effet de surprise recherché par le poète :

A la première lecture du texte le dernier vers marque la surprise de manière très forte car même si le lecteur est très attentifs, avec l’insistance des indications rassurantes depuis le début du texte, néglige presque les indications contraires. Car ces signaux alarmants sont perçussuffisamment pour semer le doute, mais pas assez pour permettre d’anticiper sur la révélation finale : « Il a deux trous rouges au côté droit ». L’effet  provoqué par cette dernière phrase est d’autant plus saisissant que Rimbaud a eu l’idée de placer en rejet l’adjectif « tranquille », réduisant à neuf syllabes la dernière unité grammaticale du texte. La coupe forte occasionnée par le rejet produitune rupture qui détache cette courte phrase. C’est ce qu’on appelle une chute. Le changement de perspective opéré par le dernier vers est si radical qu’il implique une lecture rétrospective. En effet, cette fin valide toutes les inquiétudes qu’avaient pu faire naître certaines expressions et invalide l’interprétation optimiste de la scène. Prenant conscience d’avoir été abusé par une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le dormeur du val
  • Le dormeur du val
  • Le dormeur du val
  • Dormeur du Val
  • Le dormeur du val
  • Le dormeur du val
  • Dormeur de val
  • Le dormeur du val

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !