Le familistère godin, guise (62)

505 mots 3 pages
-------------------------------------------------
JEAN-BAPTISTE ANDRE GODIN (1817 – 1888)
-------------------------------------------------
Industriel et philanthrope du XIXe

Issu d’un milieu modeste, scolarisé jusqu’à ses 11 ans, formé très jeune au travail des métaux. A 18 ans, découverte du compagnonnage ; entame un tour de France.
Personne curieuse et autodidacte ; découverte des utopistes comme St Simon.
Découvre aussi la condition ouvrière > choc > promesse de faire ce qu’il peut pour améliorer tout ça.
Sensible à l'idée de la redistribution des richesses industrielles aux ouvriers, il souhaite créer une alternative à la société industrielle en plein développement à son époque, et offrir aux ouvriers le confort dont seuls les bourgeois pouvaient alors bénéficier. Surtout le rudiment : éducation + hygiène + logement.

Il se marie avec Ester Lemaire, ouvre un atelier de fabrication de poêles en fonte de fer (en 1837) et dépose un brevet en 1840. Il en a déposé une cinquantaine en tout.
Création d’une usine à Guise en 1848 (présence d’eau, de place et de main-d’œuvre). Elle emploie 1500 ouvriers en 1880 et 2000 ouvriers en 1920.
Dans les années 1850, il commence à réfléchir à une solution sociale, c’est la naissance du Familistère, inspirée du phalanstère de Fourier. Bon entourage qui l’aide, comme Marine Moret.

Il comporte des écoles, un théâtre (pour 600 à 1000 personnes), une piscine, un lavoir, plusieurs bâtiments de logements, et un petit centre de commerce (les économats) ayant des denrées jusqu’à deux fois moins chères. Il y a également un casino (salle de lecture) et un réfectoire communs pour les personnes seules, qui dorment dans des dortoirs. Des écuries sont également aménagées ; les familles peuvent amener leurs animaux.
Les bâtiments sont proches (volonté d’éviter aux ouvriers de tp marcher). 2000 personnes sont logées dans les 500 logements des divers bâtiments. L’usine occupe 8 ha, mais tous les bâtiments sont répartis

en relation

  • Le familistère
    1920 mots | 8 pages
  • livere
    13070 mots | 53 pages
  • Cité végétale
    10346 mots | 42 pages
  • Diagnostic stratégique
    73711 mots | 295 pages
  • composition urbaine
    34000 mots | 136 pages
  • Alter Ego-corrigé
    94095 mots | 377 pages
  • Conférence histoire Travail Social (2013)
    37424 mots | 150 pages
  • Innovation sociale
    35277 mots | 142 pages
  • Assistante marketing et administrative
    50683 mots | 203 pages
  • Intimité du logement
    52186 mots | 209 pages