Le français dans le monde

1350 mots 6 pages
La langue, au-delà d’un moyen de communication, est une marque de culture et de transmission de l’Histoire du peuple.
Selon l’UNESCO, 90% des langues du monde sont condamnées à disparaître, dont la moitié avant la fin du XXIème siècle. En majorité ce sont les langues ancestrales qui sont menacées de disparaître, mais aussi, par la suite, d’autres langues. Différents facteurs sont à l’origine de la disparition de ces langues. Tout d’abord un facteur démographique. Les invasions militaires et politiques, présentes tout au long de l’histoire et encore à l’avenir, provoquent de nombreux changements linguistiques. Les langues qui disposent de nombreux locuteurs ont d’avantage de chance de survie que celles qui en ont peu. Pour qu’une langue perdure il faut qu’elle possède plus de 10 000 locuteurs. Nous savons que 2500 langues sur 6000 langues utilisées sur la planète sont menacées de disparition, soit 42% des langues possèdent moins de 10 000 locuteurs . Ensuite nous avons les mouvements migratoires. Pour des raisons économiques, de plus en plus de personnes migrent vers les nouveaux centres économiques. Ils cherchent à améliorer leurs conditions de vie, mais aussi, dans certains cas, à fuir les conflits armés qui restent présent dans les pays d’Afrique par exemple. L’ensemble de ces facteurs est dû en grande partie à la mondialisation. Elle a imposé et imposera dans l’avenir des langues dominantes, fortes et puissantes. Les langues en danger d’extinction sont celles parlées pour l’instant par des communautés en développement. Elles se voient obligées de modifier leurs conditions de vie afin de s’ouvrir sur le monde. La mondialisation oblige d’abandonner sa langue d’origine pour l’apprentissage des langues dominantes dans un but économique.

Par la perte de ces langues, on peut en voir apparaître d’autres. Nous assistons depuis quelques années aux mélanges des langues et à la création de nouvelles langues. Tout d’abord le mélange linguistique de

en relation