Le légal est il toujours juste?

4256 mots 18 pages
Jan Harmony Mardi 20 Mai 2008
Terminale Littéraire DM de Philosophie Le légal est-il toujours juste ?

Le nom justice est hérité du latin justitia (même sens), dérivé de justus, « conforme au droit », lui-même de jus / juris, « (le) droit ».
La justice concept et principe désignant le respect du droit et de l’équité ; en morale, la justice désigne le respect et l’équité à l’égard d'autrui. D'un point de vue moral, la justice est parfois définie comme le fait de donner à chacun ce qui lui revient. Le terme « justice » possède trois significations distinctes mais corollaires : il désigne un idéal — que ce soit pour une personne ou pour un groupe social —, une norme positive pour une société et une institution. La légalité est ce qui est légal, ce qui est conforme aux lois ainsi que ce qu’elles n’interdisent pas. Ce qui est difficile c’est lorsque le simple respect des lois ne garantit pas la justice.
Le droit est l’ensemble des lois applicables aux actes des hommes en tant qu’ils vivent en société. Les lois déterminent ce qui est interdit, permis et obligatoire. Ces lois sont reçues et consacrées par la société civile pour réaliser entre les membres de cette société un certain ordre sans lequel la société serait vouée à sa propre destruction. Le but du droit est la justice.
La justice peut aussi renvoyer à la morale, à ce qui est juste en soi et relève alors de la légitimité. Le légal est-il nécessairement légitime ?
Ce qui est conforme au droit est-il juste ? Dans quel cas ne l’est-il pas ?

Le droit a sans nul doute été instauré par les hommes pour des raisons d’utilité, d’intérêt. La raison principale est la volonté de vivre en sécurité pour éviter que les conflits soient réglés par la violence. Les hommes désirent être à l’abri de la crainte, ne pas vivre avec la peur d’être tué. La raison principale est de vivre en paix et en sécurité. Comme l’a montré Rousseau, l’état de nature est incompatible avec l’idée de paix car

en relation

  • La recherche de la justice doit elle se contenter de satisfaire le sentiment de juste et de l'injuste?
    1219 mots | 5 pages
  • Réquisitoire claude gueux
    277 mots | 2 pages
  • La loi peut-elle être injuste
    343 mots | 2 pages
  • La justice révolutionnaire
    1456 mots | 6 pages
  • Le rire contre la politique
    344 mots | 2 pages
  • Le justicier
    3712 mots | 15 pages
  • Bettencourt
    504 mots | 3 pages
  • dissertation = huissier de justice et consommateur
    1807 mots | 8 pages
  • Philo
    1484 mots | 6 pages
  • L'affirmation de la justice royale
    1684 mots | 7 pages
  • institutions judiciaires
    18705 mots | 75 pages
  • Commentaire de trois tableaux
    1760 mots | 8 pages
  • L'illusion comique
    332 mots | 2 pages
  • La philosophie rend-t-elle l'homme meilleur?
    437 mots | 2 pages
  • Apologie de socrate
    1784 mots | 8 pages