Le libertinage

Pages: 5 (1142 mots) Publié le: 7 novembre 2012
Introduction :

Le mouvement libertin ou libertinage se développe en Europe à partir du 17eme siècle. Il se présente d'abord comme une critique des règles et des lois de l'église pour devenir, au 18eme, un mouvement à la fois littéraire et culturel qui revendique la quête des plaisirs.
Tout d'abord, nous allons définir le mot « libertin ». Libertin vient de « libertinus » qui signifiedans l'antiquité romaine « affranchi ». On le retrouve au 17eme dans le langage de l'église pour dénoncer les esprits-forts, les libres penseurs, ceux qui contestent les interdits et les superstitions qui viennent de la religion.
Au 18eme, le mot libertin renvoie à tous ceux qui revendiquent la libération des mœurs et le culte des plaisirs, dans la société comme dans la littérature.
Nouspouvons aussi préciser que la définition de l'homme libertin a deux sens, le premier est que le libertin est celui qui remet en cause les dogmes (affirmation fondamentale) établis, c’est un libre penseur ou libertin d’esprit dans la mesure où il est affranchi. Et en deuxième sens, nous avons le libertin qui s’adonne aux plaisirs charnels avec une liberté qui dépasse les limites de la moraleconventionnelle, refusant les lois religieuses. Le libertin est maintenant un homme qui multiplie les liaisons amoureuses en affichant son envie de conquête. D'ailleurs, dans les soirées mondaines à Versailles, Louis XV donne l'image d'un roi assez libertin. C'est cette atmosphère de séduction et de liberté des sens qu'on retrouve à cette époque.








I. DEFINITION DU LIBERTINAGE:
LeLibertinage, est un courant de pensée né en France au XVIIe siècle et qui s'épanouit durant tout le XVIIIe siècle, se manifestant dans les mœurs comme dans la pensée par la revendication d'une liberté accrue.
Un libertinage savant se développa d'abord entre 1610 et 1660, en réaction contre l'austérité et le pouvoir des religions révélées. Les libertins de ce temps étaient avant tout des philosophes, desscientifiques, des esprits ouverts et curieux, désireux de voir régner une plus grande liberté de pensée, notamment en matière de religion. Les plus importants de ces penseurs furent Gassendi, Gabriel Naudé, La Mothe Le Vayer et plus tard Cyrano de Bergerac. Gassendi, philosophe épicurien, se trouva même à l'origine d'un courant de pensée qui porte son nom, le gassendisme, prônant une rechercheraisonnée de la vérité, non en appliquant sur les faits et les choses des principes préétablis, mais en tenant compte de la réalité dans sa diversité. Ces auteurs se montrèrent prudents dans leurs discours et dans leur attitude : qu'ils fussent épicuriens, rationalistes, hostiles au pape, athées ou seulement critiques à l'égard de l'Église catholique, ils n'exposaient pas directement le fond de leurpensée, pour échapper à la censure et à la répression. Ce libertinage savant, si discret fût-il, fut sans doute le plus efficace à ébranler les habitudes de pensée et les croyances officielles.
À certaines périodes du siècle, le pouvoir des dévots se fit pourtant moindre (au début du règne de Louis XIII, au début de celui de Louis XIV) : le libertinage, représenté notamment par Théophile de Viau,Saint-Évremond ou Charles Sorel, auteur d'une Histoire comique de Francion à la verve gaillarde, se fit alors plus audacieux et plus visible socialement, annonçant par là le courant libertin du siècle suivant.
À partir de la régence qui succéda au règne de Louis XIV, le libertinage de mœurs connut un essor important, alors que les Lumières reprenaient l'héritage de la libre pensée. C'est en effetsurtout dans les mœurs amoureuses que le libertinage se développa au XVIIIe siècle, pour devenir un jeu érotique fondé sur la séduction. La mise en scène de la conquête amoureuse, l'intellectualisation du plaisir et le rejet de toute contrainte morale caractérisent en effet les pratiques des libertins de ce temps. La littérature porte naturellement la trace de ce fait de société. Les œuvres...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Libertinage
  • Libertinage
  • le libertinage
  • le libertinage
  • Le Libertinage
  • Libertinage
  • Le libertinage
  • Libertinage

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !