Le malade imaginaire , moliere

514 mots 3 pages
Dès le début du XVII siècle le courant littéraire le baroque était très présent en France. Cependant, en 1661 a l’arrivé du roi Louis XIV, qui a établi sous son règne un nouveau courant littéraire qui est le classicisme. Plusieurs auteurs tels que Racine et Molière, ont utilisés ce courant, plus particulièrement Molière qui a écrit la comédie Le Malade imaginaire en 1673. Dans les scènes 5 et 6 de l’acte II on retrouve plusieurs personnages qui discutent du futur mariage entre Angélique et Thomas Diafoirus. Dans Le Malade imaginaire, on peut s’apercevoir que Molière critique les médecins et les patients.

Molière critique tout d’abord les médecins dans le malade imaginaire. Premièrement, en les dénonçant d’être formalisme, qui consiste à refuser le progrès : « il s’attache aveuglement aux opinions de nos anciens. » (1.130) La dénotation du nom « aveuglement » est l’état d’une personne dont le raisonnement ou le discernement est troublé par des émotions. Cela met en évidence que les médecins ce font reprocher de croire que leurs méthodes actuelle sont les meilleures et refusent en bloc le progrès. De plus, Molière critique toujours les médecins de formalisme : « pourvu que l’on suivre le courant des règles de l’art. » (1.164) Cela démontre que la médecine n’a aucune valeur et qu’elle est appliquée comme un automatisme suivant les règles d’usage conventionnel du passé. Ce qui démontre bien que Molière a raison de critiquer les médecins de refuser le progrès. Deuxièmement, Molière critique les médecins de cupidité en profitant de leurs patients financièrement : « Vous n’y êtes que pour recevoir vos pensions. » (1.172)Ce comique de mots qui est le sarcasme fait en sorte que Toinette confirme ces soupçons que M.Diafoirus est médecin seulement pour l’appât du gain, sans que celui-ci le prenne mal mais plutôt avec de l’humour. Cela évoque, que les médecins sont auprès de leurs patients seulement pour leur argent. En suite Molière accuse toujours les médecins de

en relation

  • Moliere malade imaginaire
    3402 mots | 14 pages
  • Le malade imaginaire de molière
    1041 mots | 5 pages
  • Molière - Le Malade Imaginaire
    3139 mots | 13 pages
  • Molière: le malade imaginaire
    1640 mots | 7 pages
  • Le malade imaginaire de molière
    1806 mots | 8 pages
  • Molière: le malade imaginaire
    476 mots | 2 pages
  • Bibliothèque/le malade imaginaire (molière)
    1686 mots | 7 pages
  • Dissertation molière le malade imaginaire
    1018 mots | 5 pages
  • Synthèse du malade imaginaire de Molière
    868 mots | 4 pages
  • Satire de molière le malade imaginaire
    858 mots | 4 pages