Le mythe de sisyphe

Pages: 6 (1336 mots) Publié le: 25 mars 2012
Le rocher de SisypheouLe courage de vivre
La vie parfois vacille et doute d'elle-même.Commencer, recommencer, sans cesse. Le constatde l'éternellement recommencement des choses,semblable au cycle des saisons, la vie succédant à lamort et la mort à la vie, la croissance au déclin etle déclin à la croissance, produit une sorte d'angoisse. Le quotidien qui se livre sous le signe durecommencementmérite-t-il d'être vécu ? Peut-oncroire au sens de ce que l'on fait, lorsqu'il faut toujours reprendre, toujours recommencer ?
Le rocher que Sisyphe était condamné à porterdévalait la pente que Sisyphe avait gravie, chaquefois qu'il atteignait le haut de la colline. Ce rocherde Sisyphe est devenu le symbole d'une tâcheabsurde à accomplir, puisque sitôt accomplie, elledoit être recommencée. Àcertains égards, n'est-cepas tout le déroulement de la vie quotidienne quipeut être placé sous le signe du rocher de Sisyphe ?On se lève le matin, on se prépare, on va travailler,on revient, on recommence le lendemain. Ainsidisait-on naguère des ouvriers qui allaient à l'usine :« Métro, boulot, dodo », « Métro, boulot, dodo », et ce recommencement semblait dessaisir la vie detoute signification.
Mais laconscience humaine interroge : pourquoi ? Camus raconte qu'à un moment ou à unautre de cet enchainement machinal quotidien, laquestion du pourquoi s'élève. Il faut poser la question du pourquoi, il faut réfléchir sur cette apparence d'éternel recommencement, sur cetteapparence d'absurdité qui pourrait bien, si l'on n'yprend pas garde, dessaisir la vie elle-même de toutesignification. Laméditation sur la tâche de Sisyphereprend cette interrogation. Albert Camus, dans leMythe de Sisyphe, raconte
« A cet instant subtil où l'homme se retourne sursa vie, Sisyphe revenant vers son rocher, contemplecette suite d'actions sans lien qui devient son destin.Créé par lui, uni sous le regard de sa mémoire etbientôt scellé par sa mort. Ainsi, persuadé de l'origine tout humaine de tout ce qui esthumain,aveugle qui désire voir et qui sait que la nuit n'a pasde fin, il est toujours en marche. Le rocher rouleencore. Je laisse Sisyphe au bas de la montagne. Onretrouve toujours son fardeau. Mais Sisypheenseigne la fidélité supérieure qui nie les dieux etsoulève les rochers. Lui aussi juge que tout est bien.Cet univers désormais sans maître ne lui paraît nistérile ni futile. Chacun des grains decette pierre,chaque éclat minéral de cette montagne pleine denuit à lui seul forme un monde. La lutte elle-mêmevers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme.Il faut imaginer Sisyphe heureux. »
« Sisyphos », en grec, c'est « le très sage ». Le hérosde Camus était légendairement connu pour sonintelligence, mais aussi pour la démesure, en grec « hubris », par laquelle il voulait, en quelquesorte,s'égaler aux dieux. Sisyphe, l'être qui voulait nonpas nier la divinité, mais s'en passer, voire s'égaler àelle. D'où le châtiment qui lui rappelle à la fois saforce et sa faiblesse, et va l'obliger à l'effort sanscesse répété des êtres mortels. La force, c'est celle deSisyphe capable de rouler son rocher jusqu'en hautde la colline, la faiblesse, c'est la vanité d'un tel travail, dès lors qu'audernier moment le rocher dévalede toute sa force jusqu'au bas de la colline, avecobligation pour Sisyphe de tout recommencer. Ilfaut porter le fardeau quotidien, quoi qu'il en coûte.
Dans le onzième chant de L'Odyssée, Homèredécrit l'effort de Sisyphe et son inexorable recommencement.
« Ses deux bras soutenaient la pierre gigantesqueet des pieds et des mains, vers le sommet du tertre,il la voulaitpousser. Mais à peine allait-il enatteindre la crête qu'une force soudain la faisantretomber, elle roulait au bas, la pierre sans vergogne.Mais lui, muscles tendus, la poussait derechef, toutson corps ruisselait de sueur et son front se nimbaitde poussière. »
On reconnait là le châtiment de la tâche sanscesse recommencée, comme celle des Danaïdes, cesnymphes des sources que la légende...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le mythe de sisyphe
  • Le mythe de sisyphe
  • Mythe de sisyphe
  • Le mythe de sisyphe
  • Le Mythe de Sisyphe
  • Mythe De Sisyphe
  • Le mythe de sisyphe
  • Le mythe de sisyphe

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !