Le mythe de l'âge d'or par virgile

Pages: 10 (2344 mots) Publié le: 13 décembre 2010
Commentaire du texte de Virgile

Le mythe de l’âge d’or fut initié par Hésiode qui dans Les Travaux et les jours imagine sous le règne de Saturne, père de Jupiter, une période de bonheur et de prospérité où la nature dispensait aux hommes ses richesses avec la plus grande générosité. C’est Jupiter qui mit fin à cette époque idéale en créant l’âge d’argent, auquel succéda l’âge de bronzepuis de fer. Cette alchimie à l’envers où l’or se change en fer traduit la décadence de la société, c’est-à-dire la lente dégradation de cet état de félicité originelle aux malheurs de la société contemporaine de l’auteur. Ce mythe devint très vite un topos littéraire, tant chez les poètes grecs (Platon, Démocrite) que romains (Tibulle, Horace). Virgile (-70 ;-19), « le cygne de Mantoue », fut l’undes derniers à reprendre ce mythe en l’évoquant dans le premier livre des Géorgiques paru en -23. En filiation des Bucoliques, où, comme l’indique le titre, le poète puise son inspiration dans la vie de bergers, les Géorgiques se présentent comme une poésie didactique faisant l’éloge de l’agriculture. Après l’exposé de quelques méthodes de culture, Virgile utilise le mythe pour expliquer lesdifficultés qui s’opposent à l’agriculture. Nous nous demanderons dans quelle mesure le poète exploite le mythe de manière singulière. Nous montrerons dans un premier temps que Virgile reprend les thèmes traditionnels de l’âge d’or, puis nous nous intéresserons à la manière dont Virgile caractérise l’action de Jupiter ; enfin, nous montrerons quelles sont les conséquences heureuses du règne deJupiter.

L’évocation de l’âge d’or est annoncée par « ante Jovem » (« Avant Jupiter », vers 5), c’est à dire sous le règne de son père Saturne. Les vers 125 à 128 sont consacrés à la description de cette époque antérieure. Nous y retrouvons les thèmes traditionnels évoqués par Hésiode dans Les Travaux et les jours ou par Ovide dans Les Métamorphoses : Virgile note l’absence de travail agricole(« nulli subigebant arua coloni » vers 125, « aucun paysan ne travaillait les terres »), l’absence de propriété (« ne signare quidem aut partiri limite campum fas erat » vers 126-127 « Il n’était pas même permis de borner la plaine ou de la diviser en utilisant une bordure »), la collectivité est ainsi mise en valeur, la notion de partage étant soulignée (« in medium quaerebant » » vers 127, « ilsmettaient leur ressource en commun »). Enfin, Virgile reprend l’idée d’une nature abondante et généreuse : « ipsa tellus omnia liberius, nullo poscente, ferebat » vers 127-128 (« la terre d’elle-même apportait tout avec une (trop ?) grande spontanéité, sans que nul ne la sollicita »). On voit particulièrement dans cet extrait l’influence d’Ovide, qui dans les Métamorphoses écrit « Ipsa tellusomnia dabat » (vers 101-102). Mais l’ambiguïté du comparatif « liberius » peut suggérer une critique : « liberius » peut-être traduit par « avec une grande (ou plus grande) spontanéité » mais aussi par « avec une trop grande spontanéité ». Virgile montrerait ainsi que la spontanéité de la nature peut être néfaste : produisant d’elle-même les nécessités de l’homme, celui-ci serait conduit à lapassivité. Menant une vie paisible, trop heureuse, les hommes de l’âge d’or seraient ainsi comparables à des brebis d’un pasteur divin, et l’adhérence parfaite au milieu naturel aurait empêché ces animaux de se distinguer des autres animaux par l’exercice de leur intelligence. Pour illustrer cette « trop grande spontanéité » de la nature, le poète reprend des éléments précis de l’âge d’or tel qu’il estdécrit par Ovide ou Hésiode : le miel des feuilles (« mella decussit foliis » vers 131 : « il a enlevé aux feuilles leur miel »), les ruisseaux de vin (« passim riuis vina » vers 132 : « le vin qui courait ça et là ») qui font écho aux fleuves de lait et de nectar évoqués par Ovide. De plus, l’absence de propriété n’est pas perçu par Virgile comme une liberté plus grande (toute la terre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le mythe de l'âge d'or renouvelé chez virgile dans les géorgiques.
  • Définition du mythe de l'âge d'or
  • le mythe de l'age d'or
  • Le mythe de l'âge d'or
  • L'âge d'or
  • L'age d'or
  • L'age d'or
  • l'âge d'or

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !