Le négationnisme, une réalité qui dérange

1857 mots 8 pages
Nous nous rappelons tous de la Shoah, ce massacre perpétré durant la Seconde Guerre mondiale et qui avait pour but l’extermination de la population juive, notamment celle d’Europe, et ce sous le régime totalitaire du troisième Reich, présidé par Adolph Hitler. Mais ce que beaucoup de gens ignorent, c’est que peu après ce massacre et toujours aujourd’hui, des gens renient ce moment triste de l’Histoire ou mettent en doute son authenticité, une authenticité prouvée historiquement et mondialement. On définit ces gens de « négationnistes » ou de « révisionnistes ». Mais que veulent dire exactement ces termes ?
Pour faire simple, le négationnisme est le fait de nier totalement un génocide ou un massacre de masse. Notons que ce terme était au tout début lié uniquement à la Shoah, mais qu’aujourd’hui il touche bon nombre d’autres massacres tel que, par exemple, le massacre de la population arménienne par l’Empire Ottoman, plus ancien lui, en 1915 et 1916.
Le révisionnisme, lui, a une connotation totalement différente, il désigne les personnes qui, contrairement aux négationnistes, ne nient pas mais « révisent » des faits, remettent en doute certains éléments, par exemple, qu’il n’y a pas eu tel nombre de morts dans une chambre à gaz sous le troisième Reich, mais un nombre plus minime.
Ces négationnistes et révisionnistes sont présents partout dans le monde depuis la Shoah, mais quels sont exactement leurs preuves et leurs arguments ? Quelles preuves/éléments de l’Histoire les contredisent ? Et chose plus importante encore : doit-on les laisser s’exprimer ou doit-on les faire taire ?

« Un mensonge qui fait ses preuves assez longtemps devient réalité. »
T. Benacquista, Quelqu’un d’autre, France, Gallimard, 2003. La première chose à dire sur les négationnistes, et surtout la plus importante, la plus extrême, est tout simplement, outre le fait qu’ils disent que la Shoah n’a jamais existé, qu’il s’agit d’un complot mondial dont bénéficieraient uniquement les juifs

en relation

  • Le rapport des sociétés et leur passé : l'histoire et les mémoires de la seconde guerre mondiale.
    3435 mots | 14 pages
  • Une ou des Mémoires de la Seconde Guerre Mondiale en France depuis 1945
    1597 mots | 7 pages
  • méla,cholia
    2640 mots | 11 pages
  • le travail des historiens ont eu un impact sur les mémoires de la 2nd Guerre mondiale en France
    2216 mots | 9 pages
  • Le rapport des societes a leur passe
    4670 mots | 19 pages
  • Peut-on resister à la vérité?
    2810 mots | 12 pages
  • Memoire
    3790 mots | 16 pages
  • assas
    11333 mots | 46 pages
  • Mondialisation et civilisations : toutes les cultures se valent-elles ?
    10764 mots | 44 pages
  • Rire
    7511 mots | 31 pages