Le personnage de brodeck tout au long du roman

Pages: 7 (1613 mots) Publié le: 16 décembre 2012
Introduction : Philippe Claudel est un écrivain et dramaturge français, né le 2 février 1962 à Dombasle en Meurthe-et-Moselle. En 2007, il publie un roman « Le Rapport de Brodeck » par lequel il reçoit le Prix Goncourt des lycéens. Ce roman narre l'histoire d'un homme nommé Brodeck. Il est chargé de rédiger un rapport sur l'Ereigniës (=L’Évènement), le meurtre d'un certain « Anderer ». Cependant,ce livre n'est pas le rapport en lui-même, mais le récit de son enquête, grâce à la mémoire de Brodeck, faisant émerger son passé, ses souvenirs de la guerre.
Cette histoire semble intemporelle et universelle, mais plusieurs éléments du récit font clairement référence à la Seconde Guerre Mondiale, de 1939 à 1945 avec sa cruauté, son inhumanité, la Shoah et ses conséquences. L'intrigue dumeurtre quant à elle, se déroule un an après la guerre (page 23), dans un petit village du Nord Est de la France, parlant un dialecte germanique.
- Nous allons nous intéresser sur la question de comment évolue le personnage de Brodeck.

I)Présentation du narrateur, c’est-à-dire Brodeck :
* Brodeck : c’est le narrateur et le personnage principal du roman. D’ailleurs, le roman débute et se clôtd’ailleurs par l’affirmation de son identité. (ex : à la première ligne du roman « je m’appelle Brodeck et je n’y suis pour rien » ; à la dernière page « je m’appelle Brodeck et je n’y suis pour rien. Brodeck, c’est mon nom, Brodeck. De grâce,souvenez-vous. Brodeck. Répétition du nom « Brodeck ».
* Tout au long du roman, Brodeck est chargé par le villageois de la rédaction d’un rapport sur cequ’il appelle « l’Ereîgnies » (=l’Évènement) , c’est-à-dire le meurtre d’un certain « Anderer ».
* Histoire : Brodeck, enfant, a été recueilli par Fédorine lors d’une guerre. On peut imaginer qu’il est juif : allusion à la circoncision « je n’avais jamais prêté attention au petit bout de chair absent entre mes cuisses » p. 166, ch XIX. Fédorine et lui sont bien accueillis par le village oùils s’installent. Brodeck raconte cet épisode p. 70 : « C’était un temps où personne
encore n’avait peur des étrangers même lorsqu’ils étaient les plus pauvres des pauvres ».
* Sur une idée de Limmat, l’instituteur, l’ensemble des villageois finance ses études afin « qu’au moins un de ses jeunes gens pousse un peu plus loin que les autres son instruction » et qu’il puisse ensuite en fairebénéficier le village. C’est ainsi que Brodeck part pour la Capitale (qui ne sera jamais nommée) où il rencontre Émélia qu’il épousera. Tous deux quittent la Capitale lors d’émeutes et après la « Pürishe Nacht », nuit de la purification lors de laquelle se manifeste une violence barbare contre les étrangers. La guerre éclate et les soldats ennemis, les Fratergekeïme envahissent le village,dirigés parAdolf Büller. Au nom de la purification, les étrangers au village sont dénoncés. Brodeck, trahi par les villageois, est déporté et connaît la barbarie, les humiliations, la faim dans le camp. (ex : « le chien Brodeck »). Pendant l'horreur des camps de concentration, Brodeck doit se soumettre à un comportement le plus humiliant qu'un homme puisse connaître: être considéré et traité comme un animal(page 30 « Nous devions nous tenir à quatre pattes [...] nous servant seulement de nos bouches » ou aussi « Il fallait que je fasse le beau, que je tourne sur moi-même, que j'aboie, que je tire la langue ». Son humanité est dénié aussi lorsqu’il devient « L'homme-Merde ». Son rôle est de vider les latrines et de les curer avec soin.
* (En remettant dans l'ordre chronologique les élémentshistoriques, Philippe Claudel parle de la « Pürische Nacht » ou « la Nuit de Purification » en dialecte germanique, dont l'équivalent historique la « Kristallnacht » qui est un évènement unique de la Seconde Guerre Mondiale appelée «Nuit de Cristal» du 9 au 10 novembre 1938. Au cours de cette nuit, plusieurs centaines de synagogues et des milliers de magasins sont pillés, des vitrines brisées....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • le roman est un long miroir que l'on promene tout le long d'un chemin
  • Certain affirment que, dans un roman, ce qui importe avant tout c’est le personnage.
  • Tout roman se définit comme un récit où un personnage se construit dans le conflit avec la société et le monde.
  • Le rapport de brodeck personnages
  • Brodeck évolution du personnage
  • Personnages et détails du rapport de brodeck
  • Evolution du personnage de brodeck
  • Rapport de brodeck, personnages

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !