Le phénomène

Pages: 14 (3354 mots) Publié le: 27 mai 2014
Le phénomène

Raphaël présente au centre de son tableau L’école d’Athènes deux philosophes : Platon et Aristote. Ce débat philosophique sans parole porte sur la question de savoir où se situent la vérité et le réel. Platon, le doigt levé, représente le philosophe de l’idéal alors qu’Aristote, la main dirigée vers le bas, croit plus en la logique et surtout en la physique et la nature. On seretrouve déjà ici face à un paradoxe : la vérité est-elle dans le monde sensible ou non ? De même, est-ce que les phénomènes peuvent permettre de trouver la vérité ? Le phénomène, d’après son étymologie grecque, signifie en effet illusion, apparence. Le phénomène s’oppose alors au noumène, à la réalité intelligible. Certes, les deux philosophes du tableau de Raphaël restent dans l’idée que lavérité se trouve hors des apparences et de l’illusion. On dit d’ailleurs que les apparences sont trompeuses. Cependant, les deux philosophes athéniens ont deux manières bien différentes de chercher la vérité à travers les apparences. La connaissance n’est donc pas évidente et les philosophes, quelle que soit la manière dont ils tentent de l’atteindre, la recherche avec ardeur. Est-ce que lesphénomènes, que les anciens semblent fuir, peuvent permettre d’atteindre, si ce n’est la vérité, au moins une vérité ? Se pose la question de savoir si on peut se fier aux phénomènes que les philosophes ont pourtant longtemps fuit. Il semble que nous ne percevions des choses que leur apparence. Comment, à partir de là, pourrait-on alors arriver à leur essence ? Est-il raisonnable de se fier, de faireconfiance, à des phénomènes, c’est-à-dire à de simples apparences ? L’Homme, et plus particulièrement le philosophe, est-il capable de vivre dans un monde de phénomènes où faut-il tenter de s’en extraire ? Tout d’abord, on peut considérer que les phénomènes sont trompeurs et, s’il semble qu’il y ait des choses derrière les phénomènes, nous ne pouvons pas les atteindre parce que nous nous fions auxillusions. Nous serions, dans cette hypothèse, contraints de rester dans les phénomènes parce qu’il serait trop difficile de s’en détacher. Mais, dans un deuxième temps, on peut se demander, si nous devons vivre dans ce monde d’illusion, où se trouve la vérité. Peut-on vivre sans vérité dans un monde d’illusion ? Se pose alors la question de savoir comment envisager la science. Mais, dernièrement, nouspouvons remarquer que les phénomènes peuvent, dans une certaine mesure, servir la connaissance et la science au point d’en devenir une eux-mêmes. Il n’y aurait alors pas besoin de dépasser les phénomènes pour accéder à la vérité comme le suggèrent les philosophes antiques mais les phénomènes pourraient au contraire permettre de l’atteindre.


C’est grâce à nos sens que nous percevons le monde.Or Helen Keller, dans Histoire de ma vie, raconte comment elle a vécu en tant qu’aveugle sourde et muette. Son contact au monde, très limité par l’unique sens qui lui restait, le toucher, était, dans une très large mesure, différent de celui qu’un Homme intègre peut avoir avec le monde. Déjà dans cet exemple on se rend compte que les sens peuvent nous faire défaut. Mais cela n’est rien si onconsidère que même nos sens fonctionnel, c’est-à-dire n’étant pas atteint par un quelconque dysfonctionnement, peuvent nous faire défaut. C’est le cas, en effet, des illusions d’optique. Si, par exemple, on plonge un bâton droit dans l’eau, celui-ci nous parait alors courbe. Si on se rend compte alors de l’infiabilité de nos sens, qui nous font croire que la lune est bien plus proche de nous qu’elle nel’est vraiment, comment pouvons-nous nous assurer que nos sens ne nous trompent pas toujours ? Les apparences des choses qui entrent en contact avec nos sens sont une source d’erreur et nous sommes plongés dans l’illusion que ceux-ci sont réels. De même, un acteur sur scène ne nous donne que l’apparence d’un personnage, qui pourtant n’existe pas. Ainsi, il se pourrait que nous soyons...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Phenomene geologique
  • les phénomènes relationnels
  • Phénomènes financiers
  • Phenomene lolita
  • Le phénomène tribal
  • Les phénomènes transnationaux
  • Phenomene periodique
  • Phenomene de l'itinérance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !