Le plaisir de l'écriture, chez baudelaire

Pages: 11 (2618 mots) Publié le: 29 avril 2010
Synthèse :

Pourquoi peut-on parler du bonheur de l’écriture chez Baudelaire, en se basant sur ‘L’Invitation au Voyage’, ‘Parfum Exotique’, ‘La Mort des Amants’ et ‘Le Port’ ?

Dans Les Pensées de Wang Chung, un philosophe chinois, celui-ci dit : « La littérature doit être aisée à comprendre et difficile à écrire, non difficile à comprendre et aisée à écrire. ». Malgré le fait que cette sortede proverbe soit orientale dans sa forme et dans sa conception, on peut aisément la relier au travail fastidieux et acharné que Baudelaire, poète à la fois novateur et conservateur, entreprit dans ses écrits, et à qui l’on a reproché l’extrême visibilité de ses poèmes.
En effet, ces derniers, en prose ou en vers, étaient l’objet d’une constante réécriture et d’une analyse minutieuse dans lechoix du mot, de la métrique, mais se trouvaient aussi au carrefour d’influences à la fois formalistes, dans le travail, la maitrise et la rigueur, et romantiques, dans ses aspirations, thèmes et tempérament.
Le piège, dans lequel beaucoup de lecteurs s’aventurent, est celui de la psychologie sans fondement, et du lieu-commun comme quoi Baudelaire n’a couché sur papier que des épanchementsdésordonnés sur des sentiments contradictoires.
Bien évidemment, il ne faut pas nier que le bonheur de l’écriture est d’abord lié à un plaisir moral, que l’on retrouve à travers les thèmes utopiques, amoureux, ou voyageurs qu’aborde Baudelaire dans ses poèmes de l’Idéal ou les ‘Petits Poèmes en Prose’, objets de notre étude. Mais il est difficile de dissocier contenu et contenant, l’un corroborant l’autrede façon assez systématique, notamment dans la poétique de Baudelaire qui mêle, comme souligné précédemment, rigueurs d’un héritage et contraintes personnelles.
C’est pour cela que dans un premier temps, nous étudierons en quoi les thématiques relèvent d’un bonheur en elles-mêmes, et que dans un seconde, nous rechercherons les marques d’un divertissement purement linguistique.

Il est assezfacile de nous faire une idée des thèmes que Baudelaire traite dans les quatre poèmes sur lesquels nous basons notre réflexion, uniquement grâce aux titres de ces derniers : ‘L’Invitation au Voyage’, ‘La Mort des Amants’, ‘Parfum Exotique’ d’une part, ces trois appartenant au recueil des Fleurs du Mal, et en vers, ainsi que ‘Le Port’, d’une autre, faisant partie des ‘Petits Poèmes en Prose’.
Parailleurs, à la suite d’une lecture plus précise, il nous est possible d’établir des ponts entre eux, de part des thèmes communs, et des références internes.
Baudelaire, durant sa longue quête insatisfaite de la Beauté et de l’Absolu, se voit constamment partagé entre l’extase et l’horreur de la Vie. Même au sein des poèmes que nous étudions, nous retrouvons donc cette ambivalence, cette oscillationentre illusion et désillusion, bonheur et amertume et une symbolique à double tranchant.

Le voyage est traité de façon plus ou moins explicite dans les quatre poèmes. Il peut être compris sur plusieurs niveaux. La plus pragmatique serait celle du voyage physique, exploré dans ‘L’Invitation’ à travers l’ouverture du poème : « Mon enfant, ma sœur, / Songe à la douceur / D'aller là-bas vivreensemble ! ». Mais, le voyage est aussi insinué dans ‘Le Port’ dès la première phrase : « Un port est un séjour charmant pour une âme fatiguée des luttes de la vie. » sous entendant que la vie est un long voyage et que le port en est l’escale finale, ou du moins un asile temporaire, car l’on sait que Baudelaire considère que où que l’homme aille, il est sans cesse rattrapé par ses démons intérieures,et que l’illusion est passagère comme le sous entend ‘Parfum Exotique’ : « Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d'automne, / Je respire l'odeur de ton sein chaleureux, / Je vois se dérouler des rivages heureux /Qu'éblouissent les feux d'un soleil monotone ; ». Le crescendo qui se trouve dans ce poème met en exergue de même cette impression de voyage, de la femme, à l’ile, au port....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'écriture du labyrinthe chez butor
  • Le mythe et l'écriture chez nerval
  • Le plaisir chez kant
  • Le plaisir chez épicure
  • Le plaisir chez épicure
  • L'ambivalence de la Femme chez Baudelaire
  • Modernité chez baudelaire et Appolinaire
  • Le lyrisme chez baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !