Le Pouvoir Des Fables

743 mots 3 pages
Le pouvoir des fables de Jean de la Fontaine Introduction : La fable est un récit destiné à démontrer un précepte : un but didactique qui dégage une morale explicite. Le pouvoir des fables , est la 4eme fable du libre 8 , paru en 1678 , elle se démarque car elle ne met pas en scène des animaux anthropomorphes comme c'est la cas dans la plupart des autres fables de la Fontaine. Cette fable est dédié a l’ambassadeur de France en Angleterre et vante l'efficacité de la fable sur les longs discours des orateurs.

2 parties + une morale :
1ère : v1-v15 :L’orateur met en œuvre les recettes classique de la rhétorique (l’art de bien dire , de l’éloquence )
2ème : v16-v30 : il s’agit de la séduction du public par l’usage de la fable. I-Efficacité du récit :

A) Une narration captivante :

-Alternance entre passé simple ("courut" , "parla" , "recourut" .. ) et imparfait ( "écoutait" , "daignait" , "regardaient") ==> temps caractéristiques du récit.
-Ce récit met en jeu 2 personnages qui s'affrontent : "l'orateur" d'une part, le public, peuple d'Athènes de l'autre.
- Exposition en 3 vers : extrêmement simple. Le lieu et les circonstances nous sont donnés. L'enjambement dès le début donne un effet de rapidité.
- Harangues inutiles (vers 3 à 14)
- Transition (vers15)
- La fable saugrenue mais efficace (vers 16 à 21)
- Un rebondissement inattendu = reproches au peuple grec.
- Réveil del'assemblée (vers 28 à 31)
- Moralité (vers 32 à 37) B) Un récit rythmé

-Alternance des alexandrins et des octosyllabes donne au récit un ton enlevé , renforcé par le tempo saccadé de certains vers , par exemple : « il fit parler les morts , tonna , dit ce qu’il put ».
-Utilisation du discours direct qui rend le récit vivant
-Les questions rhétoriques ( « que fit le harangueur? il prit un autre tour » , « ce qu’elle fit ? un prompt courroux / L’anima d’abord entre vous. ») Permettent également de pimenter le récit et de susciter l’intérêt du lecteur.

II-

en relation

  • Le pouvoir des fables
    2654 mots | 11 pages
  • Pouvoir des fables
    1518 mots | 7 pages
  • Le pouvoir des fables
    1157 mots | 5 pages
  • le pouvoirs des fables
    1291 mots | 6 pages
  • Le pouvoir des fables
    2142 mots | 9 pages
  • Le pouvoir des fables
    923 mots | 4 pages
  • Le pouvoir des fables
    1174 mots | 5 pages
  • Le pouvoir des fables
    1239 mots | 5 pages
  • Le pouvoir des fables
    1434 mots | 6 pages
  • Le pouvoir des fables
    343 mots | 2 pages