Le realisme

4656 mots 19 pages
LE REALISME EN LITTERATURE

De tout temps, et bien avant que le terme « réalisme » n’apparaisse, on a réfléchi au rapport que la littérature entretient avec la réalité. Dés l’Antiquité, Aristote définit l’art comme « mimésis », c’est-à-dire comme une imitation de la nature, inaugurant une réflexion qui accompagne la littérature occidentale toute entière – la préoccupation mimétique et la question de la vraisemblance sont déjà au cœur de l’esthétique classique, mais qui s’identifie plus particulièrement au mouvement réaliste-naturaliste, et à son principal outil le roman, qui a accompagné l’essor de la société industrielle au XIXème, et qui invente et met en forme une nouvelle sensibilité au réel.

Réalisme et Naturalisme : le réel comme projet de l’écrivain

Apparu en France dans la seconde moitié du XIXème siècle, le réalisme entend tourner le dos à l’esthétique de la génération précédente, celle des romantiques, et avance de nouvelles valeurs : la fidélité au réel, la prise en compte des « basses classes » et la volonté d’être moderne. Aux images et au langage faux du romantisme, les réalistes opposent une représentation exacte, vraie. D’un point de vue historique et esthétique, le réalisme français du XIXème siècle se fonde sur trois références qui correspondent à trois générations. - Un premier réalisme s’identifie à la figure de Balzac et à sa production romanesque massive qui prend fin aux alentours de 1848 et qui sert de socle à tout le roman du XIXème siècle. - Un second réalisme correspond à la génération des frères Goncourt et de Flaubert. - Enfin, un troisième réalisme, des années 1868-1890, s’apparente à l’école naturaliste, qui transpose au roman la méthode expérimentale, et à son chef de file Emile Zola, qui théorise davantage le mouvement pour en faire une doctrine que l’on peut résumer en quelques termes : déterminisme, hérédité, observation, expérience.
Ces trois références se déterminent mutuellement, chacune étant

en relation

  • Le réalisme
    412 mots | 2 pages
  • Le realisme
    764 mots | 4 pages
  • Le realisme
    1683 mots | 7 pages
  • Le realisme
    2377 mots | 10 pages
  • Le réalisme
    985 mots | 4 pages
  • Le réalisme
    1331 mots | 6 pages
  • Realisme
    4290 mots | 18 pages
  • Le réalisme
    2119 mots | 9 pages
  • Le réalisme
    3496 mots | 14 pages
  • Réalisme
    1961 mots | 8 pages