Le roman

975 mots 4 pages
Français
Le Roman

I- L’origine du mot
• = langue vulgaire au Moyen-Age, opposition au Latin
• Mettre en roman = transcription et adaptation en langue romane de textes divers
• Puis = fiction en prose

II- L’avènement du roman médiéval
1. XIIème siècle
• Public nouveau et laïc
• Ecrit en vers
• Aborde 3 matières : la « matière de France », la « matière antique » et la « matière de Bretagne » dont le maître et Chrétien de Troyes. Ses romans = schéma répétitif avec errance et quête.  roman initiatique moderne
2. XIII, XIVème siècle
• Nouvelles formes : fiction réaliste (vraisemblance psychologique), représentation allégorique des motifs de la poésie courtoise. (ex : le roman de la rose)
• Veines romanesques : réalisme (ambition = représenter les imperfections sociales et humaines) et idéalisation (héros parfaits)
3. XVème siècle
Seul Rabelais réussira à allier la fiction débridée et parodique de son univers de géants aux ambitions de l’Humanisme

Le roman au XVIIème siècle

I- Un genre en essor
La méfiance du XVIème siècle.
• Mépris des doctes
• Méfiance de l’Eglise
Questions :
• Peut-on atteindre le vrai à travers le mensonge ?
• L’illusion romanesque ne détourne-t-elle pas dangereusement la réalité ?

II- Un véritable succès
Genre fécond qui échappe aux règles u classicisme. Ouvert de la réalité sociale à l’exploration des âmes.
• Les idéaux romanesques.
Populaire dans les cercles précieux. Public aristocratique qui se plait à la représentation idéalisée de sa classe.
Type de romans éloignés du réalisme :
- Roman héroïque avec L’Astrée d’Honoré d’Urfé

• Vers une représentation du réel
Classes bourgeoises ou populaires. Désacralisation des idéaux héroïques.
- Roman comique
- Roman picaresque avec Don Quichotte de Cervantès (dénonce les illusions, mais représente une humanité médiocre ou misérable)
• Les roman « classique » d’analyse
Classe sociale élevée, histoire récente, récit vraisemblable, cohérence psychologique

en relation

  • Le roman
    683 mots | 3 pages
  • Roman
    2311 mots | 10 pages
  • Le roman
    2375 mots | 10 pages
  • Le roman
    1105 mots | 5 pages
  • Le roman
    501 mots | 3 pages
  • Le roman
    1164 mots | 5 pages
  • Roman
    687 mots | 3 pages
  • Le roman
    1702 mots | 7 pages
  • Le roman
    2314 mots | 10 pages
  • Le roman
    4291 mots | 18 pages